Le projet de recherche « Les Platonismes de l’Antiquité tardive » développe une base de données et un carnet de recherche visant à comprendre la construction des philosophies néoplatoniciennes à partir de l’étude de leurs interactions avec les pensées philosophiques et religieuses de l’Antiquité.  

Base de données

La base de données présente, sous la forme d’une édition en ligne et évolutive des traités de Plotin, les commentaires modernes établissant des relations entre Plotin, les médioplatoniciens, les gnostiques, les chrétiens de l’église orthodoxe, les hermétiques et les Oracles chaldaïques.  

Rechercher dans la base de données

En savoir plus

La base de données réunit des commentaires modernes qui se trouvent dispersés dans diverses ouvrages (traductions, articles…) concernant les auteurs anciens supra-cités. 

La réunion et l’analyse de ces commentaires permettront d’identifier les références anonymes à ces auteurs dans l’œuvre de Plotin et de mieux saisir leur contribution au développement de sa pensée et la manière dont Plotin s’est éloigné du médioplatonisme et a fondé le néoplatonisme. 

Cette base de données sera étendue ensuite aux néoplatoniciens postérieurs à Plotin afin de rendre un panorama, toujours plus ample et complet, des interactions qui ont eu lieu entre pensées philosophiques et religieuses dans l’Antiquité tardive, de permettre un bilan de l’histoire moderne sur ces études et ouvrir ainsi de nouvelles perspectives de recherche. 

La nouvelle version de la base de données ici présentée a été mise en ligne le 01 juin 2020 et le matériel de la précédente version sera progressivement intégré dans les mois qui viennent.

Carnet de recherche

Le carnet de recherche réunit les projets, les activités et les publications scientifiques qui sont consacrés spécifiquement à l’histoire du platonisme dans l’Antiquité tardive afin de créer un réseau d’échange et un historique de la recherche sur cette thématique à la fois permanent et dynamique.

Parcourir le carnet de recherche

Publications récentes

  • La philosophie des non-philosophes dans l’Empire romain
    La philosophie des non-philosophes dans l’Empire romain (Ier-IIIe siècles), sous la direction de Sophie Aubert-Baillot, Charles Guérin et Sébastien Morlet, Paris, Éditions de Boccard, Orient & Méditerranée 32, 2019, 352 p. Loin d’être l’apanage d’un cercle fermé de professionnels, la philosophie, à l’époque romaine, irrigue des textes de tous genres (rhétoriques, historiques, poétiques, dramatiques…) sous forme de réminiscences, d’allusions, de citations, […]