Dieu sans la puissance

Dunamis et Energeia chez Aristote et chez Plotin

Gwenaêlle Aubry, Paris: Vrin, 2020, 336 p.

Description

L’enquête archéologique ouverte ici, et prolongée, dans le champ médiéval, par Genèse du Dieu souverain, interroge une double mutation : de l’ontologie aristotélicienne de l’en-puissance et de l’en-acte vers celle, moderne, de la puissance et de l’action; et du dieu acte pur vers le Dieu tout-puissant. Elle poursuit ce faisant un double projet : montrer comment, loin de trouver sa source ou son arkhē en la métaphysique d’Aristote, l’ontologie de la puissance se construit à l’inverse contre celle-ci; et mettre au jour l’opposition symétrique entre la figure aristotélicienne du dieu-Bien et celle, chrétienne, du Dieu-Souverain. Le premier volet du diptyque, qui fait ici l’objet d’une nouvelle édition revue et augmentée, propose une lecture de la Métaphysique fondée sur le couple conceptuel de la dunamis et de l’energeia : irréductibles tant à la matière et à la forme qu’à la puissance et à l’action, l’en-puissance et l’en-acte sont au principe d’une ontologie unitaire, qui se dévoile aussi comme une ontologie axiologique, identifiant en l’acte le mode d’être du bien, en l’en-puissance son mode d’action. Cette ontologie porte une pensée singulière du divin : acte, et non « forme pure », sans puissance, mais non pas impuissant, le premier moteur aristotélicien échappe à l’alternative entre le Dieu tout-puissant de la tradition métaphysique et le dieu faible des inquiétudes contemporaines. Qu’en est-il, alors, du devenir de cette ontologie? On tente de mesurer la portée du geste par lequel Plotin désigne son premier principe non plus comme acte pur, mais comme puissance de tout, dunamis pantōn. Avec lui s’inaugurent peut-être la subversion et l’oubli d’une pensée pour laquelle l’être, et le divin, ne se confondent ni avec la présence, ni avec la puissance.

(Texte de la maison d’édition)

Table de matières

TABLE DES MATIÈRES

AVANT-PROPOS À LA DEUXIÈME ÉDITION

INTRODUCTION

PREMIÈRE PARTIE

DUNAMIS-ENERGEIA ET LE PROJET MÉTAPHYSIQUE D’ARISTOTE

INTRODUCTION

CHAPITRE PREMIER : LE PROBLÈME DES  PRINCIPES ET  LA  QUESTION DU PLATONISME

D’une cause oubliée

D’une curieuse absence

Principe et puissance

CHAPITRE II : DUNAMIS, ENERGEIA ET LA SCIENCE RECHERCHÉE

La science de l’être

Les sens de l’être

L’être et le devenir

CHAPITRE III : FORME, ACTE ET OUSIA

Ousia et séparation

Le livre Z : forme et ousia

Le livre H : acte et ousia

CHAPITRE IV : LE SENS ONTOLOGIQUE DE LA DUNAMIS ET DE L’ENERGEIA ..

Le sens pré-aristotélicien de la dunamis

De l’interaction à l’actualisation

Le livre

L’être compris selon l’en-puissance et l’en-acte

CHAPITRE V : L’ACTE PUR ET L’UNIFICATION DE L’OUSIOLOGIE (Méta. k) .

Les lignes problématiques de k 1

Dunamis-energeia et l’unification des principes de la substance sensible (k 1-5)

L’ousia energeia et l’unification de l’ousiologie (k 6-10)

CONCLUSION

Une ontologie unitaire

Une ontologie axiologique

D’un dieu oublié

DEUXIÈME PARTIE

PLOTIN OU LA PUISSANCE DE TOUT

INTRODUCTION

CHAPITRE VI : PUISSANCE ET PRINCIPE

Puissance et transcendance

Puissance et causalité

Puissance et présence

CHAPITRE    VII :    PUISSANCE    ET     EN-PUISSANCE,    PROCESSION   ET CONVERSION

Puissance et participation

La constitution de l’Intellect

L’âme : signification éthique de la puissance

La matière : la capacité sans la tendance

CONCLUSION : BIEN ET PUISSANCE

BIBLIOGRAPHIE

INDEX DES PASSAGES CITÉS D’ARISTOTE ET DE PLOTIN

INDEX DES NOMS

INDEX DES NOTIONS

TABLE DES MATIÈRES

Lien: http://www.vrin.fr/book.php?title_url=Dieu_sans_la_puissance_Dunamis_et_energeia_chez_Aristote_et_Plotin_9782711629640&search_back=Dieu+sans+la+puissance&editor_back=%&page=1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *