Le Polythéisme grec à l’épreuve d’Hérodote

 Le Polythéisme grec à l'épreuve d'Hérodote

Parution : 06/11/2020

La religion des anciens Grecs fait régulièrement l’objet d’introductions et de synthèses. Le présent ouvrage s’en distingue par la réflexion qu’il propose sur la pluralité inhérente à ce système religieux. En effet, la tension entre unité et pluralité, entre général et particulier est constitutive des relations que les Grecs entretenaient avec leurs nombreux dieux.

À partir de ce constat, plusieurs questions traversent le livre. Quelle est la pertinence des termes de religion et de polythéisme pour comprendre la Grèce antique ? Doit-on parler de « religion grecque » au singulier ou au pluriel ? Les figures divines se dissolvent-elles dans la variété de leurs cultes jusqu’à en devenir méconnaissables ? Peut-on parler de « croyance » dans ce cadre ? La pratique sacrificielle était-elle strictement locale ou bien fondée sur un arrière-plan partagé par toutes les communautés grecques ? En prenant l’Enquête d’Hérodote comme fil rouge, l’investigation entend rendre justice à un foisonnement de dieux et de rituels, et rendre intelligible la pluralité fluide d’un système complexe, bien loin de l’impression de chaos à laquelle nos propres déterminismes culturels risquent de le réduire.

Ouvrage publié en coédition avec le Collège de France.

Vinciane Pirenne-Delforge occupe au Collège de France la chaire Religion, histoire et société dans le monde grec antique depuis 2017, après avoir été chercheuse au Fonds de la recherche scientifique (FNRS) en Belgique et enseignante à l’Université de Liège. Ses principaux champs d’investigation sont la religion grecque antique – notamment ses dieux et ses normes rituelles –, le fonctionnement des systèmes polythéistes antiques et l’historiographie des religions. Elle a notamment publié L’Héra de Zeus. Ennemie intime, épouse définitive (avec Gabriella Pironti, 2016) et, plus récemment, Le Polythéisme grec comme objet d’histoire (2018).

Introduction

Chapitre 1. Religion et polythéisme : des mots aux concepts

Religio : de la complexité du monde à la vérité

Polythéisme : le règne de la pluralité

Religion et polythéisme : les mots s’imposent

Religion et polythéisme : des concepts opératoires

Chapitre 2. Hérodote, la religion et l’histoire du polythéisme

Pourquoi Hérodote

Hérodote et la religion : des nomoi en rapport avec les dieux

Hérodote en tant qu’historien du polythéisme grec

Hérodote, ses questions et les nôtres

Chapitre 3. Dieux grecs, dieux des grecs

La dimension religieuse de la grécité

Hérodote et les « dieux grecs »

L’Hellēnion de Naucratis

Derrière les noms, l’ancrage topique

Chapitre 4. Nommer les dieux

Démultiplications

Chaque dieu au pluriel : jusqu’à quel point ?

Une invocation et une exégèse

Pluralité divine et normes rituelles

Chapitre 5. Sacrifier aux dieux

Une trame sacrificielle ?

La thusia à l’épreuve d’Hérodote

Sacrifier « selon la tradition grecque »

La bigarrure des traditions locales

Chapitre 6. Croire aux dieux ?

Religion et croyance

Nomizein tous theous : retour à l’Enquête d’Hérodote

Socrate et les dieux : défaut de pratique et/ou de croyance ?

Expérimentation plutôt que croyance

Envoi. Dieux épiques, dieux topiques

Hérodote et Cléomène de Sparte

Interdit aux étrangers

Cléomène l’Achéen et le plus homérique des historiens

Le dieu et ses manifestations

Bibliographie

Index des sources

Index général

https://www.lesbelleslettres.com/livre/4341-le-polytheisme-grec-a-l-epreuve-d-herodote

(Texte de l’éditeur)

Introduction générale à la philosophie chez les commentateurs néoplatoniciens

Publication: 2020

Cet ouvrage examine les aspects inédits de l’introduction générale à la philosophie, considérée comme la toute première étape du cursus philosophique dans l’Antiquité tardive.

Les prolégomènes à la philosophie a été le tout premier ouvrage abordé par les étudiants en philosophie dans l’Antiquité tardive. Cette œuvre, à caractère propédeutique et déclinée en plusieurs versions au fil des générations, nous donne un bon aperçu du raffinement pédagogique qui était alors en usage dans l’école néoplatonicienne. Les définitions et les divisions de la philosophie qu’on y lisait avaient pour but de donner un avant-goût du cursus philosophique et de l’orientation exégétique adoptée par l’enseignant. Cette littérature isagogique dont l’influence s’est étendue jusqu’aux sphères culturelles de langue arabe et syriaque, reste encore le « parent pauvre » des études néoplatoniciennes, alors qu’elle renferme encore des aspects méconnus qui demandent à être élucidées et approfondis. Ce volume, qui réunit cinq contributions, vise donc à clarifier certaines questions clés susceptibles d’apporter un éclairage nouveau sur la naissance, l’évolution et la diffusion de cette œuvre représentative du savoir-faire pédagogique de l’Antiquité tardive.

Table of Contents

Sophie Van der Meeren, (Université Renne 2) : Les définitions de la philosophie : regards croisés sur les prolégomènes exégétiques et le Protreptique de Jamblique

Min-Jun Huh, (Université nationale de Séoul) : Les Prolégomènes à la philosophie et les commentaires de Boèce à l’Isagogè de Porphyre

Jaap Mansfeld (Utrecht University): The Complete Philosopher

Pascal Mueller-Jourdan (Université catholique de l’Ouest, Angers) : À propos de l’auteur des Leçons sur l’Isagogè de Porphyre (Westerink éd. 1967), éléments d’enquête et examen

Henri Hugonnard-Roche (CNRS): Usages en syriaque des Introductions à la philosophie.Trois exemples : Sergius de Resh‘aina, Proba d’Antioche, Paul le Perse. Du curriculum à l’outillage mental

Bibliographie générale

http://www.brepols.net/Pages/ShowProduct.aspx?prod_id=IS-9782503588452-1

(Texte de l’éditeur)

LA TRADICIÓN NEOPLATÓNICA EN LA POESIA ROMÁNTICA INGLESA 1757-1850

 

 

José Miguel Vicente Pecino : https://editorialcirculorojo.com/la-tradicion-neoplatonica-en-la-poesia-romantica-inglesa-1757-1850/

Este libro trata de demostrar que el Romanticismo inglés, como sistema de pensamiento, tiene unas raíces muy determinadas y fundamentadas en conceptos filosóficos, como el antimecanicismo, la filosofía panteísta, el misticismo y la naturaleza alquímica, todos ellos provenientes del neoplatonismo y que, de alguna manera, ya formaban parte de la cosmovisión de los siglos precedentes al Romanticismo y que hunde sus raíces en el Renacimiento, jugando un papel decisivo y fundamental en la génesis de los movimientos heterodoxos, desde el siglo XVIII hasta la eclosión romántica del siglo XIX. Vamos a seguir la sinuosa influencia del neoplatonismo a lo largo de la intrincada tela de araña del período romántico inglés. La existencia de la tradición neoplatónica en la Historia de la Literatura está fuera de toda duda, pero nos ceñimos al período del Romanticismo inglés (1757-1850), donde el exponente poético-filosófico, objeto de nuestro estudio, tiene su justificación en las corrientes espirituales y trascendentes del neoplatonismo.

(Texte de l’auteur)

                                  Nouvelle collection « Sophia »

 

« Sophia. Studi interdisciplinari sul mondo antico » 

Collection fondée et dirigée par Elisabetta Berardi, Maria Paola Castiglioni, Marie-Laurence Desclos, Paola Dolcetti.

Sophia a pour but d’offrir aux recherches interdisciplinaires sur le monde antique un espace de rencontre et de confrontation qui entrecroise les compétences et les méthodes de la philosophie, de l’histoire, de la philologie, des langues et des littératures grecque et latine. Afin de construire ce lieu de partage entre les différents savoirs et de présenter à la communauté scientifique des contenus tout à la fois rigoureux et constamment actualisés, la Série acueillera des monographies, des collectifs ainsi que des éditions commentées de textes anciens, inspirés par la même approche et mobilisant les mêmes outils. Les travaux dans les principales langues européennes sont acceptés.

 

https://univ-grenoble-alpes.academia.edu/MarieLaurenceDesclos

The First Principle in Late Neoplatonism. A Study of the One’s Causality in Proclus and Damascius

Publication Date: 05 Nov 2020

In The First Principle, Jonathan Greig examines the philosophical theology of the two Neoplatonists, Proclus and Damascius (5th–6th centuries A.D.), on the One as the first cause. Both philosophers address a tension in the Neoplatonic tradition: namely that the One was seen as absolutely transcendent, yet it was also seen as intimately related to other things as the source of their unity and being. Proclus’ solution is to posit intermediate causes after the One, while Damascius posits a distinct principle, the ‘Ineffable’, above the One. This book provides a new, thorough study of the theories of causation that lead each to their respective position and reveals crucial insights involved in a rigorous negative theology employed in metaphysics.

Preface

Introduction

Chapter 1 The Background to Proclus and Damascius

Chapter 2 Proclus’ Causal Framework

Chapter 3 Damascius’ Causal Framework

Chapter 4 Proclus on the One’s Causality

Chapter 5 Damascius on the One’s Causality and the Ineffable

Conclusion

Bibliography

Index Locorum

Index Rerum

https://brill.com/view/title/58810

(Publisher’s Text)

Le 5 février 2021 aura lieu le Workshop du projet Hairesis (IMPULSION IDEXLYON, https://hairesis.hypotheses.org/) porté par Madalina Dana (Univ. Lyon 3 / HiSoMA). Ce projet porte sur les écoles philosophiques antiques et leurs représentants dans les inscriptions grecques et latines (VIe s. av. J.-C. – IVe s. ap. J.-C.). Le workshop se déroulera salle Caillemer, Palais de l’Université, 1, rue de l’Université, Lyon 7 et en visio Webex. Les personnes souhaitant obtenir le lien Webex sont invitées à en faire la demande à : lauriane.locatelli@gmail.com

Programme de la matinée (9h00-12h30)

9h00-9h20      Présentation du projet (Madalina Dana)

9h20-9h40      Présentation du site internet (Lauriane Locatelli)

9h40-10h20    Pierre Vesperini, Réflexions d’un non-épigraphiste sur les apports de l’épigraphie à l’histoire de la philosophie antique

10h20-10h30  Pause

10h30-11h10  Matthias Haake, Epigraphic evidence for an Arcadian philosopher from Hellenistic Athens

11h10-11h50  Panos Christodoulou, Être philosophe épicurien à Chypre à l’époque hellénistique. Réflexions sur l’épitaphe de Python (SEG 25 : 1138)

11h50-12h30  Pierre-Louis Gatier, Platon à Gérasa

 

Après-midi (14h00-17h00)

Table-ronde avec les membres du projet

Les Gnostiques

 Mythe, rituel et diversité au temps du christianisme primitif

 

Qui étaient les gnostiques ? Comment le mouvement gnostique a-t-il influencé le développement du christianisme dans l’Antiquité ? L’Église a-t-elle rejeté le gnosticisme ?

La somme de David Brakke introduit le lecteur dans les débats les plus récents à propos du « gnosticisme » et de la diversité du premier christianisme. En reconnaissant que la catégorie « gnostique » est imparfaite et doit être reconsidérée, David Brakke plaide pour un rassemblement plus prudent des preuves sur le premier christianisme, connu comme école de pensée gnostique. Il met ainsi en évidence la manière dont le mythe et les rituels gnostiques se sont adressés à des questionnements humains élémentaires (notamment à propos de l’aliénation et du sens), répandant le message d’un Christ sauveur et permettant aux hommes de regagner leur connaissance de Dieu en tant que source ultime de l’être.

Plutôt que de dépeindre les gnostiques comme des hérétiques ou comme les grands perdants de la lutte pour la définition du Christianisme, David Brakke soutient la thèse d’une participation active des gnostiques à la réinvention de la religion monothéiste. Si les autres chrétiens ont pu rejeter les idées gnostiques, ils les ont aussi et surtout adaptées et transformées.

https://www.lesbelleslettres.com/livre/4024-les-gnostiques

(Texte de l’auteur)

The Unity of Body and Soul in Patristic and Byzantine Thought

 

Publication Date: 30 Nov 2020

This volume explores the long-standing tensions between such notions as soul and body, spirit and flesh, in the context of human immortality and bodily resurrection. The discussion revolves around late antique views on the resurrected human body and the relevant philosophical, medical and theological notions that formed the background for this topic. Soon after the issue of the divine-human body had been problematised by Christianity, it began to drift away from vast metaphysical deliberations into a sphere of more specialized bodily concepts, developed in ancient medicine and other natural sciences. To capture the main trends of this interdisciplinary dialogue, the contributions in this volume range from the 2nd to the 8th centuries CE, and discuss an array of figures and topics, including Justin, Origen, Bardaisan, and Gregory of Nyssa.

 

Chapter 1 The Peculiar Merit of the Human Body: Combined Exegesis of Gen 1:26f. and Gen 2:7 in Second Century Christianity

Author: Jörg Ulrich

Pages: 1–19

Chapter 2 Rational Creatures and Matter in Eschatology According to Origen’s On First Principles

Author: Samuel Fernández

Pages: 20–37

Chapter 3 Origen on the Unity of Soul and Body in the Earthly Life and Afterwards and His Impact on Gregory of Nyssa

Author: Ilaria L.E. Ramelli

Pages: 38–77

Chapter 4 Gregory of Nyssa’s Trinitarian Anthropology: A Narrative

Author: Ilaria Vigorelli

Pages: 78–108

Chapter 5 The Body in the Ascetic Thought of Evagrius Ponticus

Author: Kuo-Yu Tsui

Pages: 109–121

Chapter 6 Resurrection, Emotion, and Embodiment in Egyptian Monastic Literature

Author: Andrew Crislip

Pages: 122–143

Chapter 7 Christian Ensoulment Theories within Dualist Psychological Discourse

Author: Anna Usacheva

Pages: 144–169

Chapter 8 From Garments of Flesh to Garments of Light: Hardness, Subtleness and the Soul-Body Relation in Macarius-Symeon

Author: Samuel Kaldas

Pages: 170–191

Chapter 9 Patristic Views on Why There Is No Repentance after Death

Author: David Bradshaw

Pages: 192–212

Chapter 10 Treating the Body and the Soul in Late-Antique and Early-Medieval Syriac Sources: The Syro-Mesopotamian Context of Bardaiṣan and Sergius

Author: Siam Bhayro

Pages: 213–228

Chapter 11 Christ the Healer of Human Passibility: The Passions, Apatheia, and Christology in Maximus the Confessor’s Quaestiones ad Thalassium

Author: Andrew J. Summerson

Pages: 229–244

Chapter 12 Maximus the Confessor’s View on Soul and Body in the Context of Five Divisions

Author: Vladimir Cvetković

Pages: 245–276

https://www.schoeningh.de/view/title/56808?language=en

 

Körperlichkeit in der Philosophie der Spätantike. Corporeità nella filosofia tardoantica

 

 

Cette anthologie examine l’idée du corps et de la corporéité dans la philosophie de l’Antiquité tardive. À cette fin, des questions d’ontologie, de mathématiques, de physique, d’astronomie, de biologie, d’anthropologie, de politique, de théologie et d’esthétique sont abordées. L’importance du sujet découle à la fois de sa pertinence historique (pour les beaux-arts, la littérature, les disciplines, la religion et l’histoire culturelle générale) et de son importance philosophique. D’un point de vue philosophique, la réflexion de l’Antiquité tardive sur la corporéité contient un éventail impressionnant de significations, qui sont abordées dans ce volume. Avec les contributions de Riccardo Chiaradonna, Giovanni Colpani, Diego de Brasi, Sabine Follinger, Christoph Helmig, Christoph Horn, Alberto Jori, Alessandro Linguiti, Claudia Lo Casto, Christoph Markschies, Dmitri Nikulin, Federico Petrucci, Flavia Salvatori, Ambra Serangeli, Daniela Taormina, Chiara Tommasi, Denis Walter.

 

La philosophie d’Aristote.

Repères

Paru en novembre 2020

Aristote fut, pendant bien des siècles, « le Philosophe » par excellence. C’est dire son importance pour l’histoire de la philosophie. Mais, loin d’une image dogmatique, voire autoritaire, le présent ouvrage s’essaie à retracer les multiples visages d’une œuvre attentive à la pluralité du réel. Si la pensée d’Aristote se diffracte selon ses objets, elle sait garder l’unité à son horizon. Son pluralisme se décline tant du côté des savoirs, que dans ses conceptions de l’être, du bien, ou de la cité. Pour s’orienter dans cet immense territoire, on présente d’abord les éléments connus de la vie d’Aristote, avant de fournir les repères à même de guider le lecteur dans la pensée et l’œuvre du Philosophe.

TABLE DES MATIÈRES

ABRÉVIATIONS DES ŒUVRES D’ARISTOTE  7

LES VIES D’ARISTOTE     9

Un métèque à Athènes           11

Amicus Plato  13

Pérégrinations 16

Le Lycée         18

Départ, mort et postérité d’Aristote  22

LA PENSÉE D’ARISTOTE  27

Pluralité des discours 27

Refonder la science    27

Un cadastre des savoirs          30

Discours des méthodes          34

Hors la science           40

En tout discours          44

Pluralité des êtres       48

Penser le devenir        48

Nature et mouvement 53

Le cosmos       56

Les vivants     62

Les animaux   66

Pluralité des sens de l’être      71

La philosophie première et la critique des Idées      71

L’être n’est pas un genre        76

« L’être est dit en plusieurs sens »     77

Substance, forme et acte        82

Un acte premier          88

Pluralité des êtres humains     96

Être heureux   96

Les vertus       101

Les biens extérieurs    106

La pluralité de la cité  110

Précarité de l’unité politique  113

LES ŒUVRES D’ARISTOTE         119

Le Corpus aristotélicien         119

Son histoire     119

Sa forme         122

Système et évolution  125

L’Organon      127

Les Analytiques          128

La Rhétorique et la Poétique  134

Les Sciences pratiques           139

Les Éthiques   141

La Politique    147

Les Traités physiques 151

La Physique    153

Du Ciel           155

De la Génération et de la corruption ; Météorologiques       157

Les Traités zoologiques         160

De l’Âme ; Petits traités d’histoire naturelle 165

La Métaphysique        170

BIBLIOGRAPHIE    179

INDEX DES NOTIONS       195

TABLE DES MATIÈRES     199

http://vrin.fr/book.php?title_url=La_philosophie_d_Aristote_Reperes_9782711629671&search_back=&editor_back=%&page=1

(Texte l’éditeur)