CNRS – LEM, Université de Vienne, Université Laval et Université d’Amsterdam

Plotin, les gnostiques et les chrétiens

Description et organisation

Seconde rencontre du nouveau Webinaire « Les platonismes de l’Antiquité tardive: interactions philosophiques et religieuses (Platonisms of Late Antiquity: Philosophical and Religious Interactions).

Rencontre animée par Jean-Marc Narbonne (Univeristé Laval) et Izabela Jurasz (Centre Léon-Robin).

Jean-Marc Narbonne (Université Laval)
« L’hypothétique ‘Grand traité de Plotin (30-33)’ :
un état de la question. »

Izabela Jurasz (Centre Léon-Robin, CNRS)
« L’âme composée à partir des éléments (psukhê ek tôn
stoikheiôn) dans la critique de Plotin (33 [II 9].
Une nouvelle hypothèse. »

Le webinaire est organisé par Luciana G. Soares Santoprete, Anna van den Kerchove, George Karamanolis, Éric Crégheur et Dylan Burns.

La conférence aura lieu à 16h00 (UTC + 1) le mercredi 11 février. Elle se déroulera en ligne.

N’hésitez pas à transmettre cette invitation à toute personne susceptible d’être intéressée par cette conférence ou toute autre conférence future sur les platonismes de l’Antiquité tardive.

Contact

Pour le lien zoom SVP envoyez un message à sympa@services.cnrs.fr ; écrivez dans l’objet du message : subscribe lesplatonismes. Laissez le corps du message vide. Vous allez recevoir un courrier de confirmation en retour.

(Texte des organisateurs)

Lien

https://documentcloud.adobe.com/link/track?uri=urn:aaid:scds:US:e0cc80f2-1631-3077-947d-80df6bf5bd16

PRIX PIERRE-LOUIS MALOSSE

pour l’encouragement des études tardo-antiques

Description

L’association Textes pour l’Histoire de l’Antiquité Tardive (THAT) décernera, en 2022, un prix récompensant un mémoire de Master 2 soutenu en 2020 ou en 2021.

Ce travail de recherche devra porter sur l’Antiquité tardive (entendue au sens le plus large), sans la moindre restriction de discipline (archéologie, épigraphie, histoire, histoire de l’art, histoire du droit, langues et littératures anciennes, numismatique, patristique, philosophie, théologie, etc.).

Le dossier de candidature devra être envoyé avant le 15 décembre 2021, par courriel à l’adresse vicepresident@association-that.fr

Il devra comporter :

  • une version du mémoire au format pdf ;
  • le procès-verbal ou l’attestation de soutenance mentionnant la note et/ou la mention éventuellement obtenue pour le mémoire, ainsi que le nom des membres du jury qui l’ont examiné ;
  • un CV de deux pages au maximum, où le candidat prendra soin de mentionner des coordonnées postales et électroniques durables.

Le prix comportera :

  • la publication du mémoire dans un volume de la Revue d’Études Tardo-antiques, revue scientifique en ligne patronnée par l’Association ;
  • l’adhésion à l’Association offerte pour deux ans au lauréat ;
  • une gratification matérielle sous forme financière et/ou en nature (livres, bons d’achat en librairie).

La quatrième édition du prix fera l’objet d’une remise à l’occasion de la prochaine Assemblée générale ordinaire de l’Association, au printemps de 2022.

Contact

vicepresident@association-that.fr

(Texte de l’association) 

Lien

http://association-that.fr/prix-pierre-louis-malosse/

Trois théories antiques de la divination

Plutarque, Jamblique, Augustin

Andrei Timotin, Leyde: Brill, 2022

Table de matières

Contents
Avant-propos
Introduction

Plutarque
1 La divination naturelle et artificielle
2 La divination oraculaire à delphes
3 La divination socratique
4 Conclusions

Jamblique
1 La classification des espèces de divination
2 Les modes et les causes de la divination
3 Conclusions
Appendice : Divination néoplatonicienne et prophétie chrétienne : Le prologue du commentaire au livre de Jérémie attribué à Jean Chrysostome

Augustin
1 La prescience de l’avenir. Omniscience divine et prévision humaine
2 La divination des démons. Causes, nature et modes
3 La critique de la divination. La Cité de Dieu et la Doctrine chrétienne
4 Conclusions
Conclusions
Bibliographie
Index thématique et de noms propres
Index de mots grecs et latins

Lien

https://brill.com/view/title/61676?language=en

Antiquité-Avenir

Description

Antiquité-Avenir est un réseau constitué de 43 associations liées à l’Antiquité. Fondé le 30 janvier 2016, dans la continuité des « États généraux de l’Antiquité », tenus le 28 février 2015, il établit un partenariat entre les associations membres avec pour buts de mettre en valeur l’Antiquité et ses héritages, d’organiser à échéances régulières des États généraux de l’Antiquité et de constituer une fondation.

Déterminé à promouvoir et valoriser la connaissance, les savoirs et la transmission des sciences de l’Antiquité selon les modalités énoncées dans la charte fondatrice du réseau, adoptée le 13 juin 2015 et figurant en préambule de ses statuts, Antiquité-Avenir est ouvert à toutes les associations partageant ses principes et ses objectifs.

Antiquité-Avenir est administré par un directoire élu, selon les modalités précisées dans l’article 15 des statuts.

Depuis le 20 novembre 2021, le Directoire d’Antiquité-Avenir est composé des seize membres suivants :  Luigi-Alberto Sanchi (président), Sylvie Pittia (SoPHAU, trésorier), Pierre-Olivier Hochard (Sorbonne Antique, trésorier adjoint), Pierre-Alain Caltot (APLAES, secrétaire), Annie Sartre Fauriat (secrétaire adjoint), Virginie Hollard (SoPHAU, secrétaire des EGA), Christophe Cusset (APLAES, secrétaire adjoint EGA),  ainsi que les vice-présidents Luigi-Alberto Sanchi (ALLE), Franck Colotte (ALPLG), Violeta Martinez_Auriol (APHG), Romain Vignest (APL), Cécile Michel (IAA), Jacques Bouineau (Méditerranées), Sophie Lalanne (Mnémosyne), Delphine Lauritzen (THAT), François Ploton-Nicollet (SEMEN-L).

(Texte de l’association)

Contact

secretariat@antiquite-avenir.org

Lien

https://www.antiquite-avenir.org/?page_id=25

Le philosophe dans la cité

Sénèque et l’otium philosophique

Juliette Dross, Turnhout: Brepols, 2021

Description

Ce livre étudie l’acclimatation, à Rome, du débat hellénistique sur les genres de vie et plus spécifiquement la conception de l’otium développée par Sénèque. Quel est le rôle du philosophe dans la cité ? Comment celui que l’on appellerait aujourd’hui « l’intellectuel » remplit-il au mieux ses devoirs d’homme et de citoyen ? Est-ce en choisissant l’action, notamment politique, dans la sphère publique ? Est-ce plutôt en « contemplant », c’est-à-dire en se consacrant à la recherche et à l’écriture ? Ou encore en enseignant ? Ces questions sont centrales dans l’Antiquité. Présent dès Platon, le débat sur les genres de vie devient prégnant dans les philosophies hellénistiques et prend une tournure singulière à Rome, où les concepts grecs de praxis et de theoria rencontrent les notions d’otium et de negotium. L’œuvre de Sénèque s’avère, sur cette question, tout à fait novatrice. Dans une approche qui mêle des enjeux philosophiques et culturels, mais aussi linguistiques et littéraires, le philosophe romain renouvelle à la fois le débat philosophique et la notion romaine d’otium, synonyme chez lui de retraite philosophique. Prolongeant les réflexions de Cicéron sur la légitimité de l’étude philosophique, mais poussant plus loin que ce dernier la promotion de la contemplation et précisant la posture sociale du philosophe, Sénèque est le premier penseur romain à construire une véritable éthique de l’otium. L’intérêt philosophique de l’œuvre sénéquienne se double d’un intérêt littéraire dans la mesure où l’écriture est une activité majeure du philosophe retiré dans l’otium. La réflexion de Sénèque sur l’activité intellectuelle du philosophe est aussi une réflexion littéraire sur la fonction et les modalités de l’écriture philosophique.
(Texte de la maison d’édition)
Table de matières
Front Matter (« Sommaire »), p. 1
Introduction, p. 7
Chapitre I. Le discours de Sénèque sur l’otium : contradiction ou continuité ?, p. 39
Chapitre II. Redéfinir le rapport otium negotium à la lumièe de l’éthique stoïcienne, p. 113
Chapitre III. Redéfinir le rapport otium negotium à la lumière du débat sur les genres de vie, p. 217
Chapitre IV. Philosopher pour soi, philosopher pour les autres. Conditions, modalités et contenu de l’otium philosophique, p. 319
Conclusion, p. 435
Back Matter (« Bibliographie », « Index des principaux termes latins étudiés », « Index des passages cités », « Table des matières »), p. 441
Lien

Measures of Wisdom

The Cosmic Dance in Classical and Christian Antiquity

Miller, James. Toronto: University of Toronto Press, 1986

Description

‘The interpretours of Plato,’ wrote Sir Thomas Elyot in The Governour (1531), ‘do think that the wonderful and incomprehensible order of the celestial bodies, I mean sterres and planettes, and their motions harmonicall, gave to them that intensifly and by the deepe serche of raison beholde their coursis, in the sondrye diversities of number and tyme, a forme of imitation of a semblable motion, which they called daunsigne or sltation.’

The image of the planets and stars engaged in an ordered and measured dance is an ancient one. Plato articulated it in a passage in the Timaeus, where he likened the apparent motions of the planets and stars to ‘choreiai’ (choral dances). Through the centuries the analogy has challenged Plato’s interpreters to define and elaborate the image.

Miller has examined a range of poetic and philosophical texts influenced by Plato cosmology, and has discovered frequent comparisons of the cosmic order to ‘daunsigne.’ He suggests that the vision of the cosmic dance did not develop at random in Western intellectual history but originated in a specific philosophical context and passed through stages of evolution that reflect Gnostic, Christian, Stoic, and Neoplatonic responses to Plato. He argues that the historical variations of the image were often closely related to adaption or criticisms of Plato’s theories of visual perception and intellectual vision.

The dance, in conjunction with images such as the Great chain of Being and the Lyre of the Heavens, became the dominant image of a peculiarly Late Antique world-view which Miller (after Augustine) has called the ‘poetic universe’; a world where metaphors, metonymies, and personifications could exist in fact as well as in word.

The result of Miller’s analysis is vast in scope. The nine chapters of the book each present a thesis on a particular author, but all function together like links in a chain. Miller has been described as ‘an historian of visions’; the book has been likened to Auerbach’s Mimesis. It is a remarkable contribution to an understanding of the complex interaction of ideas and images in time.

(Text from the publisher)

Link

https://utorontopress.com/9781487578497/measures-of-wisdom/

Plotinus and the Presocratics

A Philosophical Study of Presocratic Influences in Plotinus’ Enneads

Giannis Stamatellos, New York: Suny Press, 2008

Description

Filling the void in the current scholarship, Giannis Stamatellos provides the first book-length study of the Presocratic influences in Plotinus’ Enneads. Widely regarded as the founder of Neoplatonism, Plotinus (204–270 AD) assimilated eight centuries of Greek thought into his work. In this book Stamatellos focuses on eminent Presocratic thinkers who are significant in Plotinus’ thought, including Heraclitus, Parmenides, Empedocles, Anaxagoras, the early Pythagoreans, and the early Atomists. The Presocratic references found in the Enneads are studied in connection with Plotinus’ fundamental theories of the One and the unity of being, intellect and the structure of the intelligible world, the nature of eternity and time, the formation of the material world, and the nature of the ensouled body. Stamatellos concludes that, contrary to modern scholarship’s dismissal of Presocratic influence in the Enneads, Presocratic philosophy is in fact an important source for Plotinus, which he recognized as valuable in its own right and adapted for key topics in his thought.

(Text from the publisher)

Table of contents

Acknowledgments
Introduction
1. The Origins of Plotinus’ Philosophy

1. 1 Plotinus’ Predecessors
1. 2 Plotinus’ Philosophical Method
1. 2.1 Lectures and Writings
1. 2.2 Language, Simile, and Metaphor
1. 2.3 Quoting Predecessors
1. 3 Plotinus’ Philosophical Sources
1. 3.1 Plato
1. 3.2 Aristotle
1. 3.3 Stoics and Epicureans
1. 3.4 Middle-Platonists, Aristotelians, and Neopythagoreans
1. 3.5 Gnostics, Christians, the Orient, and other Contemporary Movements
1. 4 Plotinus and the Presocratics

2. One and Unity

2. 1 The One in Plotinus
2. 2 The Presocratic One in the Enneads
2. 3 Parmenides’ Monism
2. 4 The Ineffable One
2. 4.1 The Apophatism of the First Principle
2. 4.2 The Pythagorean Apophatism of the Monad
2. 5 The One as First Principle
2. 5.1 Heraclitus’ One
2. 5.2 Empedocles’ Philia
2. 5.3 Anaxagoras’ Mind

3. Intellect and Being

3. 1 Plotinus’ Theory of Intellect
3. 2 Eleatic Being in the Enneads
3. 3 The Nature of Being
3. 3.1 Parmenides’ Theory of Being
3. 3.2 Plotinus on Parmenides’ Being
3. 3.3 Thinking and Being
3. 4 The Predicates of Being
3. 4.1 Ungenerated and Indestructible
3. 4.2 Indivisible and Self-identical
3. 4.3 Imperturbable and Changeless

4. Eternity and Time

4. 1 Plotinus’ Theory of Eternity and Time
4. 2 Eternity and Time in the Presocratics
4. 3 The Presocratic Theories of Eternity and Time in the Enneads
4. 4 The Timelessness of Being
4. 4.1 Philolaus’ Eternal Continuance and Plato’s Eternity of the Forms
4. 4.2 Parmenides’ Timelessness of Being
4. 4.3 Plotinus’ Timelessness of Eternity
4. 5 The Eternal Life of Intellect
4. 5.1 Eternity in Heraclitus
4. 5.2 Eternal Life in Empedocles
4. 6 The Everlastingness of Time
4. 6.1 The Myth of Time
4. 6.2 The Everlastingness of the Cosmos
4. 6.3 The Movement of the Spheres, Eternal Recurrence, and Spiral Time

5. Matter and Soul

5. 1 Matter and Ensouled Body in Plotinus
5. 2 Plotinus’ Criticism of Presocratic Matter
5. 2.1 Anaximander’s apeiron
5. 2.2 Empedocles’ Theory of the Four Elements
5. 2.3 Anaxagoras’ Theory of Matter
5. 2.4 The Atomic Theory of Matter
5. 3 Plotinus’ Theory of the Ensouled Body
5. 3.1 The Presocratic Theories of the Ensouled Body in the Enneads
5. 3.2 Heraclitus’ Theory of Soul and Physical Alteration
5. 3.3 The daimo¯n in Empedocles

6. Conclusion
Appendix. Text of Presocratic Fragments in Plotinus’ Enneads
Notes
Bibliography
Index Fontium
Index of Concepts and Proper Names

Link

https://sunypress.edu/Books/P/Plotinus-and-the-Presocratics

Dreams, Visions, Imaginations

Jewish, Christian and Gnostic Views of the World to Come

Jens Schröter, Tobias Nicklas & Armand Puig i Tàrrech (Eds.), Berlin: De Gruyter, 2021

Description

The contributions in this volume are focused on the historical origins, religious provenance, and social function of ancient Jewish and Christian apocalyptic literature, including so-called ‘Gnostic’ writings. Although it is disputed whether there was a genre of ‘apocalyptic literature,’ it is obvious that numerous texts from ancient Judaism, early Christianity, and other religious milieus share a specific view of history and the world to come. Many of these writings are presented in form of a heavenly (divine) revelation, mediated through an otherworldly figure (like an angel) to an elected human being who discloses this revelation to his recipients in written form. In different strands of early Judaism, ancient Christianity as well as in Gnosticism, Manichaeism, and Islam, apocalyptic writings played an important role from early on and were produced also in later centuries. One of the most characteristic features of these texts is their specific interpretation of history, based on the knowledge about the upper, divine realm and the world to come.

Against this background the volume deals with a wide range of apocalyptic texts from different periods and various religious backgrounds.

(Text from the publisher)

Table of contents

Front matter  p. i

Table of contents  p. v

Introduction  p. 1

Where Should We Look for the Roots of Jewish Apocalypticism?  p. 5
John J. Collins

Apocalyptic Literature and Experiences of Contact with the Other-World in Second Temple Judaism and Early  p. 27 Christianity
Luca Arcari

Time and History in Ancient Jewish and Christian Apocalyptic Writings  p. 53
Lorenzo DiTommaso

Apocalyptic Writings in Qumran and the Community’s Idea of History  p. 89
Jörg Frey

This Age and the Age to Come in 2 Baruch  p. 117
Matthias Henze

Jesus and Jewish Apocalyptic  p. 141
Armand Puig i Tàrrech

Time and History: The Use of the Past and the Present in the Book of Revelation  p. 187
Adela Yarbro Collins 

Dreams, Visions and the World-to-Come according to the Shepherd of Hermas  p. 215
Joseph Verheyden 

Ezra and his Visions: From Jewish Apocalypse to Medieval Tour of Hell  p. 235
Jens Schröter 

Views of the World to Come in the Jewish-Christian Sibylline Oracles  p. 261
Olivia Stewart Lester

Defying the Divine: Jannes and Jambres in Apocalyptic Perspective  p. 283
Marcos Aceituno Donoso

Between Jewish and Egyptian Thinking: The Apocalypse of Sophonias as a Bridge between Two Worlds?  p. 319
Michael Sommer

From the ‘Gnostic Dialogues’ to the ‘Apostolic Memoirs’: Literary and Historical Settings of the Nag Hammadi Apocalypses  p. 343
Dylan M. Burns

What is ‘Gnostic’ within Gnostic Apocalypses?  p. 385
Jean-Daniel Dubois

Being in corpore/carne and extra corpus: some interrelations within the Apocalypsis Pauli/Visio Pauli  p. 411
Thomas J. Kraus

From Historical Apocalypses to Apocalyptic History: Late Antique Historians and Apocalyptic Writings  p. 433
Tobias Nicklas

Qur’anic Eschatology in its Biblical and Late Ancient Matrix  p. 461
Stephen J. Shoemaker 

The Book of Revelation and Visual Culture  p. 487
Lourdes García Ureña 

List of Contributors  p. 505

Index of Ancient Sources  p. 507

Index of Modern Authors  p. 537

Index of Subjects  p. 545

Link

https://www.degruyter.com/document/doi/10.1515/9783110714746/html

Modalités et structures causales

dans la philosophie des principes de Damascius

Alexandru Pelin, Academia: Baden-Baden, 2021

Description

Le présent livre est audacieux et marque, à n’en pas douter, une avancée pour les recherches sur la pensée de Damascius. Tiré de la thèse de doctorat de l’auteur, le livre interroge le concept de causalité comme procession dans le Traité des premiers principes (De principiis) de Damascius. Pelin entend se distancier de ce qu’il estime être une tendance dominante des études damascéennes (p. 32-33) : plutôt que de lire le De principiis dans une perspective épistémologique et d’y voir une enquête sur la nature de la pensée ainsi que sur la manière dont nous pensons les principes, Pelin adopte un point de vue qu’il qualifie de métaphysique (p. 32) et soutient que Damascius n’interroge pas en priorité notre pensée des principes, mais plutôt leur réalité (p. 49). Ce faisant, Pelin développe une lecture du De principiis que nous qualifierions de réaliste : il considère les relations entre les trois principes que sont chez Damascius l’un-tout (ἕν πάντα), le tout-un (πάντα ἕν) et l’un-être (ἕν ὄν) comme des relations réelles entre des entités qui, quoique se référant à l’un comme à un même « substrat », comme le dit Pelin, n’en sont pas moins trois modalisations distinctes du principe. Cette approche contraste avec celle de nombre d’études. Pelin ne s’appesantit ni sur l’aporétique radicale du début du traité, ni sur les méditations de Damascius quant à l’ineffable. Il s’intéresse plutôt à la doctrine des principes et aux articulations que Damascius esquisse entre eux. C’est donc une étude d’envergure de zones jusqu’ici peu étudiées du De principiis que propose Pelin.

(Texte de la maison d’édition) 

Table des matières

Titelei/Inhaltsverzeichnis (p. 1-14)

Présentation (Gerd Van Riel) (p. 15-18)

Introduction (p. 19-46)

La causalité posée par Platon

La causalité posée par les néoplatoniciens

Qui est Damascius parmi les néoplatoniciens

Qu’est-ce que cette étude démontre?

Structure de l’argument

Vocabulaire

  1. Le passage du tout d’une modalité à l’autre, p. 47 – 112
    1. Le rôle du tout dans la philosophie de Damacius
      1. Le traité de Damascius porte sur la causalité première
      2. La coordination par réalisation dans la définition du tout
      3. L’ineffabilité, problmème de la pensée, ou réalité du principe?
      4. Les homonymes en tant que résultats du calcul de la distinction
      5. L’ineffabilité en tant qu’absence
      6. Le tout comme renversement de l’absence (αθετος) de l’ineffable
      7. La relativité et les modalités comme effets de l’ineffable
      8. Résumé
    2. La morphologie de la causalité dans le tout
      1. Les états relationnels: procession, manence, conversion
      2. La distinction réciproque et son reflet dans les états relationnels
      3. La causalité en série et les trois activités: la manence, la procession et la conversion
      4. La coordination par réalisation ou la distinction verticale
      5. Le tout et la distinction
      6. Résumé
    3. La causalité comme proprieté du tout
      1. La ετεροτης différente – variable dans l’opération de distinction
      2. La distinction comme fondement de la relativité des principes (l’un-tout, l’unifié)
      3. L’aporie de la double manence et le déploiement de la fonction
      4. La transcendance constitutive de l’un
      5. Résumé
    4. Conclusion du premier chapitre
  2. La triade, un tout uniforme. p. 113-196
    1. La naissance historique de la coordination par réalisation
      1. Introduction à l’histoire de la triade intelligible
      2. La généalogie de la question du nombre des principes vue par leur coordination dans la triade : l’apport des néopythagoriciens
    2. Damascius en dialogue avec ses prédécesseurs
      1. La radicalité de la séparation de l’origine : Porphyre le précurseurs de Damascius
      2. La nature double du principe premier
      3. La réception de Porphyre par Damascius
      4. La réception de Jamblique, Syrianus et Proclus
      5. Résumé
    3. La théorie des principes de Damascius par rapport à ses prédécesseurs
      1. La symphyse de Jamblique à l’origine de l’unifié
      2. Gradualité et totalité dans la relativité du tout
      3. La réalisation de l’unité dans le gout :  gradualité et hiérarchie
      4. Être la manence même c’est être sa définition
      5. L’operation de réalisation du multiple par la distinction
      6. La coordination par réalisation dans le tout
      7. Les modalités comme effet relativiste
      8. La révolution de la coordination unique : la causalité relativiste
      9. Résumé
    4. La théorie consolidée de l’un comme tout et l’un comme opération
      1. Le schéma de l’opposition
      2. La symétrie en tant que fondement de la complétude du principe
      3. Le ressort de l’ineffabilité du premier
      4. Résumé
    5. La théorie de l’un comme opération du non-être à l’être
      1. La coordination par réalisation vue comme projection à partir de l’un
      2. L’un pur et les plusieurs purs
      3. La définition revisitée de l’un-plusiers pur, et sa position
      4. L’architecture des principes comme effet de la coordination par réalisation
      5. La définition du tout en tant que manière de proliférer comme multiple
      6. Les caractères des principes
      7. La méthode pour approcher les principes est l’effet de la reltivité
      8. Rendre compte de l’origine par l’ingénierie inversée
      9. Πανταχου le caractère des modalités et le domaine de l’un comme tout
      10. La coordination par réalisation comme projection dans le jeu un-tout, tout-un
    6. Conclusion du deuxième chapitre
  3. La médiation du non-être a l’être,  p. 197-276
    1. L’unifié et l’assimilation de la distinction verticale
      1. Le miste comme domaine de la fonction
      2. L’unifié comme calcul de la causalité
      3. La synthèse du calcul et du domaine dans les niveaux de l’unifié
      4. L’unifié et son caractère réflexif : l’horizontalisme en tant que source de procession
      5. Résumé
    2. La propriété en tant que cause et l’effet comme modification
      1. Les propriétés comme repère des opérations
      2. L’unitaire et le substantiel
      3. Les modifications comme effet de l’altérité
      4. Résumé
    3. La relation entre les modifications et les propriétés dans l’unifié comme être
      1. La propriété de l’être et l’opération de médiation en tant que réalisation de l’un
      2. La fonction come moyen d’unification d’une totalité dans différents états de réalisation
      3. La relativité de l’unifié
      4. Substantialité relativiste
      5. La définition de l’unifié comme substance
      6. Conclusion du troisième chapitre
  4. Conclusions et perspectives philosophiques, p. 277-294
    1. Conclusions
    2. Perspectives philosophiques
  5. Bibliographie
    1. Sources antiques
    2. Ouvrages
    3. Articles

Lien

https://www.nomos-elibrary.de/10.5771/9783896659064/modalites-et-structures-causales-dans-la-philosophie-des-principes-de-damascius?hitid=1&search-click

Otherwise than binary

New feminist readings in ancient philosophy and culture

Jessica Elbert Decker, Danielle A. Layne & Monica Vilhauer (Eds.), New York: Sunny Press, 2022

Description

Examines traditional sites of binary thinking in ancient Greek texts and culture to demonstrate surprising ambiguity, especially with regard to sexual difference. Otherwise Than the Binary approaches canonical texts and concepts in Ancient Greek philosophy and culture that have traditionally been understood as examples of binary thinking, particularly concerning sexual difference. In contrast to such patriarchal logic, the essays within this volume explore how many of these seemingly strict binaries in ancient culture and thought were far more permeable and philosophically nuanced. Each contribution asks if there are ways of thinking of antiquity differently—namely, to examine canonical works through a lens that expounds and even celebrates philosophies of difference so as to discover instances where authors of antiquity valorize and uphold the necessity of what has been seen as feminine, foreign, and/or irrational. As contemporary thinkers turn toward new ways of reading antiquity, these selected studies will inspire other readings of ancient texts through new feminist methodologies and critical vantage points. When examining the philosophers and notable figures of antiquity alongside their overt patriarchal and masculinist agendas, readers are invited to rethink their current biases while also questioning how particular ideas and texts are received and read. « This volume rests on an innovative impulse to look anew at binaries in Greek thought. The essays take up a range of binaries that historiographies trace back to the Greeks, and it troubles these binaries, while also linking them to sex/gender binaries at the same time. For example, muthos/logos, stasis/change, same/different, male/female, mind/body, and so forth. And as the editors’ interest in the marginalized signals, the collection specifically examines these binaries with an eye toward their internal hierarchical relationships (e.g., mind is superior to body) and how these have shaped social ontology. While building on some of the feminist and deconstructive work on this issue, the collection moves considerably beyond that, taking up new texts, figures, and issues. The essays are engaging, intelligent, and certainly will further the productive engagement with these texts. » — Jill Gordon, Colby College.

Jessica Elbert Decker is Associate Professor at California State University San Marcos. Danielle A. Layne is Associate Professor of Philosophy at Gonzaga University. Monica Vilhauer is Founder of Curious Soul Philosophy.

(Text from the publisher)

Link

https://sunypress.edu/Books/O/Otherwise-Than-the-Binary