Les mystères au IIe siècle de notre ère

Un tournant

N. Belayche, F. Massa, P. Hoffmann (eds.), Turhout: Brepols, 2021 

Description

Enquête sur la « mystérisation » des discours et pratiques au IIe siècle de notre ère dans l’empire romain.

Cet ouvrage enquête sur ce que nous proposons d’appeler une « mystérisation » des discours et des pratiques au IIe siècle de notre ère dans l’empire romain – c’est-à-dire une multiplication, diversification et intensification des références aux (cultes  à) « mystères » dans des contextes variés mais cohérents, et dans les différents groupes religieux présents dans l’empire (païens, juifs et chrétiens). Ce « tournant » mystérique affecte non seulement des pratiques rituelles et les discours qui les entourent, mais, au-delà, de nombreux domaines du savoir qui, comme Platon en son temps, se mettent à mobiliser le vocabulaire et l’imagerie des mystères. L’enquête se déploie donc à la fois sur le terrain des rituels « mystériques » – dans des cultes qui se diffusent comme ceux d’Isis ou de Mater Magna, parallèlement à la continuation des mystères grecs (à Éleusis et Samothrace) –, et sur celui de la construction des savoirs de tous ordres qui s’élabore alors (médecine, philosophie, rhétorique, littérature), et où se banalise l’emploi d’un lexique mystérique. Elle réunit donc des collègues spécialistes de champs disciplinaires variés – historiens, historiens des religions, archéologues, philologues, et bien sûr philosophes –, et de systèmes religieux différents – polythéisme, judaïsme et christianisme.

Nicole Belayche est spécialiste des religions de Rome et du monde romain (EPHE, PSL, Paris), qu’elle étudie dans leurs dimensions rituelle et interculturelle.

Francesco Massa (Université de Fribourg) est historien des religions spécialiste des interactions religieuses de l’empire romain.

Philippe Hoffmann est philologue et spécialiste de la pensée philosophique de l’Antiquité tardive (néoplatonisme)

(Texte de la maison d’édition)

Table de matières 

Nicole BELAYCHE, Francesco MASSA, Introduction

PARTIE 1. APPROCHER DES RITUELS MYSTÉRIQUES AU IIe SIÈCLE : UN ÉTAT DES ‘LIEUX’

Nicole BELAYCHE (Paris), Percer la loi du silence ? Les « nuits illuminantes » à Éleusis au IIe siècle
Sandra BLAKELY (Emory, GA), A cosmological turn in an architectural setting: Roman approaches to Samothrace into the second century CE
Francesco D’ANDRIA (Lecce), Des « mystères » à Hiérapolis de Phrygie ?
Beatriz PAÑEDA MURCIA (Madrid-Paris), Les cultes isiaques au IIe siècle de notre ère : entre « égyptianisation » et « mystérisation »
Jennifer LARSON (Kent, Ohio), The Cognitive Anatomy of a Mystery Cult

PARTIE 2. UNE « MYSTÉRISATION » DANS LA LITTÉRATURE DU IIe SIÈCLE ?

Antoine PIETROBELLI (Reims), Galien et les mystères de la médecine
Georgia PETRIDOU (Liverpool), Mapping Medicine onto Mysteries in Aelius Aristides’ Hieroi Logoi
Jordi PIÀ-COMELLA (Paris, IUF), ‘Mystery’ in Imperial Stoicism?
Mauro BONAZZI (Utrecht), Plutarch and the mysteries of philosophy
Andrei TIMOTIN (Bucarest), Théon de Smyrne et la transposition platonicienne des mystères éleusiniens
Anne-France MORAND (Laval), Les mystères dans les Hymnes orphiques : continuité ou rupture ?
Geoffrey HERMAN (Paris), On the Term ‘Mystery’ in the Classical Rabbinic Literature

Partie 3. DES EFFETS DE LA « MYSTÉRISATION » ?

Françoise VAN HAEPEREN (Louvain), Mystères phrygiens et tauroboles au IIe siècle
Charles DELATTRE (Lille), Mythographie et mystériographie. Fragments de discours dans et autour des mystères
Romain BRETHES (Paris), Romans grecs, romans à mystères ? Un état des lieux
Marie-Odile BOULNOIS (Paris), « Les mystères véritables » : Origène en confrontation dans le Contre Celse et les nouvelles Homélies sur les Psaumes
Thomas GALOPPIN (Toulouse), « Ô bienheureux myste de la magie sacrée ! » Mystères et teletai dans les papyrus « magiques » grecs
Florian AUDUREAU (Paris) : Rituel d’initiation ou « mystérisation » du discours : la fonction du μυσταγωγός dans la lettre de Néphotès (PGM IV, 154-285)
Philippe HOFFMANN (Paris) : En forme de conclusion

Bibliographie sélective
Index des sources
Index rerum
Les auteurs
Résumés des contributions

Lien

http://www.brepols.net/Pages/ShowProduct.aspx?prod_id=IS-9782503594590-1

Les Philosophes et les mystères

dans l’empire romain

Francesco Massa et Nicole Belayche (eds.), Liège: Presses Universitaires de Liège, Collection Religions, 2021

Description

Les pratiques et les discours philosophiques sous l’empire romain ont été largement inspirés par le langage des cultes à mystères. Depuis la période grecque classique, la pensée philosophique antique a assimilé et réélaboré la terminologie de ces cultes afin d’exprimer l’accès au savoir philosophique, le parcours de la connaissance et l’acquisition d’une « révélation » réservée aux seuls initiés. Au fil des siècles, le langage platonicien, pétri de références aux cultes à mystères, devient le socle commun de la plupart des lettrés, quelle que soit leur appartenance religieuse, païenne ou chrétienne. Dans une approche d’histoire des religions, la réflexion sur les catégories et leurs usages, tant dans les sources que dans l’historiographie, est inséparable de la construction de la discipline elle-même. Quel est dès lors l’impact de l’historiographie dans l’appréciation des rapports entre cultes à mystères et philosophie ? Ensuite, dans quelle mesure les discours et pratiques philosophiques ont-ils été nourris par le lexique mystérique et par les rituels de ces cultes ? Des textes réputés avoir partie liée avec les mystères, mais passablement négligés jusqu’ici, sont scrutés en détail – les fragments de Numénius, les Oracles Chaldaïques et plus généralement les expressions respectives des écoles philosophiques. Inversement, des pratiques rituelles mystériques sont susceptibles de révéler l’influence des réflexions philosophiques. Au fil des études, ce volume interroge la relation entre cultes à mystères et philosophies selon une double perspective, émique et étique, la seule qui puisse fournir des éclaircissements sur ce problème.

(Texte de la maison d’édition) 

Table de matières

Francesco MASSA et Nicole BELAYCHE Introduction. Les philosophes et les mystères dans l’empire romain : discours et pratiques  7

Pierre VESPERINI Philosophie et cultes à mystères : d’une historiographie l’autre  29

Fabienne JOURDAN Numénius et les traditions « orientales » : essai sur l’accord perçu entre elles et Platon (fr. 10 F = 1 dP)  59

Helmut SENG Σῖγ᾿ ἔχε, μύστα (OC 132). Zur Theurgie in den Chaldaeischen Orakeln  91

Pierre VESPERINI Philosophie et cultes à mystères : concurrences et confluences  127

Daniela BONANNO Némésis mystérique. L’arrière-plan philosophique de l’Hymne orphique 61 et sa réception 149

Dominique JAILLARD « Le philosophe ne doit pas être le prêtre d’une seule cité… Il doit être universellement le hiérophante du monde entier » (Marinus, Proclus ou sur le bonheur, 19)  171

Philippe HOFFMANN Le néoplatonisme tardif et les mystères. Quelques jalons  193

À propos des contributeurs  205

Bibliographie  209

Index des sources  241

Index général  247

Lien

http://www.presses.uliege.be/jcms/c_22883/religions-11

Ritual Texts for the Afterlife

Orpheus and the Bacchic Gold Tablets

Fritz Graf & Sarah Iles Johnston, London: Routledge, 2013

Description

Fascinating texts written on small gold tablets that were deposited in graves provide a unique source of information about what some Greeks and Romans believed regarding the fate that awaited them after death, and how they could influence it.  These texts, dating from the late fifth century BCE to the second century CE, have been part of the scholarly debate on ancient afterlife beliefs since the end of the nineteenth century.  Recent finds and analysis of the texts have reshaped our understanding of their purpose and of the perceived afterlife. The tablets belonged to those who had been initiated into the mysteries of Dionysus Bacchius and relied heavily upon myths narrated in poems ascribed to the mythical singer Orpheus.  After providing the Greek text and a translation of all the available tablets, the authors analyze their role in the mysteries of Dionysus, and present an outline of the myths concerning the origins of humanity and of the sacred texts that the Greeks ascribed to Orpheus.  Related ancient texts are also appended in English translations.  Providing the first book-length edition and discussion of these enigmatic texts in English, and their first English translation, this book is essential to the study of ancient Greek religion.

(Text from the publisher)

Link

https://www.routledge.com/Ritual-Texts-for-the-Afterlife-Orpheus-and-the-Bacchic-Gold-Tablets/Graf-Johnston-Graf-Johnston/p/book/9780415508032?gclid=CjwKCAiAmrOBBhA0EiwArn3mfBz14mApyNxJtWdK0LCDgjo7HKTiH51Waya94Z3JvzSnpmxX9EPD2RoCdG4QAvD_BwE