Le Podcast des Belles Lettres

Description

La chouette prend le micro pour faire parler ses livres et leurs auteurs.

De jour comme de nuit, nos émissions s’écoutent à bas bruit : un savoir tamisé s’offre à vous, sans effets superflus ni retournements spectaculaires, mais avec de sonores échos et d’utiles passerelles. Ici, on repose ses yeux, on agrandit sa vision, on fait fructifier la lenteur. À chaque émission, les textes et les invités dialoguent pour une compréhension plus profonde de ce qui nourrit notre présent. Il y aura moins débat qu’agora : à vous de piocher à pleines oreilles dans nos étagères !

Pour la première saison du podcast des Belles Lettres, nous avons tenté d’interroger la manière dont la science se pense, d’en décrypter les croyances, les méthodes et les acteurs. Menacée par des idées fausses et un relativisme ambiant, la science n’aurait-elle pas tout intérêt à regagner un peu d’humanité(s) ? Pour tenter de dépasser le clivage éculé entre les cultures dites littéraire et scientifique, nous avons réuni à notre micro des invités qui n’ont pas l’habitude de discuter ensemble. Au fil de neuf épisodes, diffusés chaque semaine jusqu’au mois de janvier, vous entendrez un botaniste, un neurochirurgien, un mathématicien, un astronome et des physiciens en grande conversation avec des historiens, des philosophes et essayistes, un moine marcheur et des mordus de littérature fantastique.

Lien

https://www.lesbelleslettres.com/podcasts?utm_source=sendinblue&utm_campaign=Correspondances%20Zweig%20Rilke&utm_medium=email 

DIONYSIUS

Nova Scotia: Dalhousie University
Description

Dionysius is the journal of Dalhousie University’s Department of Classics and reflects the established character of its work. It publishes articles on the history of ancient philosophy and theology, including Patristic theology, and their nachleben. It has a special interest in the Aristotelian and Neoplatonic traditions.

Dionysius considers philosophy’s relation, both negative and positive, to Christian belief in both ancient and modern times. As well as philosophical articles, Dionysius will publish articles on Classical and later literature and history, and on Hellenic, Christian, Jewish and Islamic religion, especially when they have a connection to philosophical questions.

The current five years (2016-2020) are available by subscription only.  Please contact the Department of Classics (claswww@dal.ca) to subscribe.  Previous issues may be read without subscription simply by registering and then logging in.

(Text from the editors)

Editor

IMS-FORTH

Between Athens & Alexandria

Description and organization

“Between Athens & Alexandria” studies the relationship between the Neoplatonic Schools of Athens and Alexandria as well as the Alexandrian origins of Neoplatonism, with a special focus on later Neoplatonic developments on, and criticisms to, Plotinus (204/5-270). Are the Schools of Athens and Alexandria essentially distinct, as the traditional view suggests, or can their differences be reduced to the organisation of teaching? To what extent does the attitude towards theurgy (originally flourishing in the Neoplatonic School of Syria founded by Iamblichus of Chalcis) define the orientation of the Schools? Can the harmonization of Plato and Aristotle “bridge the gap” between Athens and Alexandria? The driving research hypothesis of the project is that the Neoplatonic Schools of Athens and Alexandria are essentially one School adapting itself to the different environments of the two cities. The view according to which the attitude towards theurgy constitutes the main difference between Athenian Neoplatonism, traditionally considered as following Iamblichus’ purportedly anti-intellectualist lead, and Alexandrian Neoplatonism, often regarded as “Porphyrian”, is put into question. Porphyry (c. 234-305) and Iamblichus (c. 245-325), and their respective followers in the 4th century, seem to have more in common than has been thought until now. Porphyrian and Iamblichaean trends are present in both Athens and Alexandria. Plotinus’ synthesis of Platonism with Aristotelian and Stoic elements is dynamic, and continues to incorporate innovation into tradition beyond the boundaries of Antiquity, and even of philosophy itself. Focusing on Athens and Alexandria, the project aims at investigating the wider network of late antique Neoplatonic Schools in the Eastern Mediterranean as well as this network’s legacy in the Arabic and Byzantine worlds. Studying late ancient Neoplatonism from the point of its Byzantine and Arabic receptions may reveal a much more unitary picture of the final phase of ancient philosophy than previous reconstructions suggest. The project is hosted by the Institute for Mediterranean Studies of the Foundation for Research and Technology Hellas (IMS-FORTH) in collaboration with the Alexandria Center for Hellenistic Studies (ACHS) of the Bibliotheca Alexandrina. It is supported by the A. S. Onassis Foundation.

Link

https://athens-alexandria.ims.forth.gr/

Platonismus und Christentum

Ihre Beziehungen und deren Grenzen

Platonismus und Christentum

Eve-Marie Becker und Holger Strutwolf, Mohr Siebeck: Tübingen, 2022

Description

The present volume explores the relationship between Platonism and Christianity in late antiquity with regard to concept of God, world formation, creation, providence, and freedom. The contributions by Christoph Markschies, Holger Strutwolf, Christian Pietsch, and Alfons Fürst were presented at a colloquium on the occasion of Barbara Aland’s eighty-fifth birthday and are collected in the present volume together with a reply by the jubilarian and a short introduction by Eve-Marie Becker.

Table of contents

Eve-Marie Becker Platonismus und Christentum. Ihre Beziehungen und deren Grenzen Zur Einführung in diesen Band  p. 1

Christoph Markschies ἦν ποτε ὅτε οὐκ ἦν oder: Schwierigkeiten bei der Beschreibung dessen, was vor aller Zeit war . 11 Holger Strutwolf Ewige Zeugung. Die Paradoxie des absoluten Ursprungs im Neuplatonismus und im christlichen Denken, p. 41

Christian Pietsch Providenz. Getaufter Platonismus am Beispiel von Augustins De Genesi ad litteram, p. 69

Alfons Fürst Freiheit in der römischen Kaiserzeit – platonisch und christlich, p. 89

Barbara Aland Platonismus und Christentum. Ihre Beziehungen und deren Grenzen Ein persönlicher Dank und eine Antwort, p. 121

Indices, p.137

1. Personenregister, p. 137

2. Sachregister, p. 139

Link

https://www.mohrsiebeck.com/en/book/platonismus-und-christentum-9783161618086?no_cache=1

LEM/EPHE

Les Platonismes de l’Antiquité Tardive

Cycle de conférences 2022-2023

Description et organisation

La vie intellectuelle de la fin de l’Antiquité est caractérisée par un fort intérêt porté aux « principes » (archai) : principes de la réalité, principes du monde, principes de la connaissance. Quelle que soit la façon dont on regroupe les intellectuels de la fin de l’Antiquité – polythéistes ou chrétiens, philosophes ou théologiens −, tous parlent, explicitement ou implicitement, des principes. Certains cherchent même activement à déterminer ce que sont les principes (par ex., Origène, Plotin, Porphyre, Damascius, les gnostiques, les Hermétistes, les théurgistes). Cette recherche est pour eux capitale, afin d’établir la manière dont la réalité est structurée, de réfléchir à la place des êtres humains dans le monde et aux puissances qui affectent leur vie, de penser dans quelle mesure nous sommes libres, comment nous pouvons atteindre la connaissance, ainsi qu’obtenir le bonheur ou le salut. La recherche des principes (métaphysiques ou théologiques) est ainsi un thème important en lui-même et pour la formation éthique. Le Programme des rencontres 2022-2023 du projet de recherche Les Platonismes de l’Antiquité tardive propose d’explorer cette thématique des « principes » (archai) dans le monde intellectuel de la fin de l’Antiquité. Il examinera différentes questions, telles que : comment les principes disent la réalité, comment ils expliquent les relations entre les mondes divin et humain et dans quelle mesure le bonheur et le salut sont possibles pour les humains étant donné la structure de la réalité.

English version

The intellectual life of late antiquity is characterized by a strong concern with principles (archai): principles of reality, principles of the world, principles of knowledge. Regardless of how one groups intellectuals in late antiquity— into pagans and Christians, philosophers and theologians—they all speak about principles explicitly or implicitly and some of them actively seek to establish what the principles are (e.g., Plotinus, Porphyry, Origen, Damascius, Gnostics, Hermeticists, theurgists). They clearly deem the project of principles to be crucial for establishing how reality is structured, what the place of humans in the world is, what powers affect our lives, how free are we, how we can attain knowledge, and how we can attain happiness or salvation. The search for principles (understood as metaphysical or theological) is then an important issue both of itself and also for shaping ethics. The series of talks in the academic year 2022-2023 of the research project The Platonisms of the Late Antiquity will explore this topic of “principles” (archai) in its broad application in the intellectual world of late antiquity and will examine questions such as how principles account for reality, how principles explain the interaction between the divine and the human world, and how human happiness and salvation is possible given the structure of reality.

Versão em português

O projeto de pesquisa « Platonismes de l’Antiquité Tardive : interactions philosophiques et religieuses » (Platonismos da Antiguidade Tardia: interações filosóficas e religiosas) tem por objetivo criar um espaço de encontro regular permitindo a colaboração de pesquisadores e pesquisadoras trabalhando nas áreas de história da filosofia e história das religiões. Esse projeto visa estudar as trocas entre os pensamentos filosóficos, filosófico-religiosos e religiosos da época do Império romano e da Antiguidade tardia a fim de melhor compreender tanto seu impacto sobre a emergência e a construção das filosofias neoplatônicas, quanto identificar as fontes filosóficas dos textos gnósticos, herméticos e dos Oráculos caldeus. Trata-se da continuação de um projeto colaborativo precedente, « Plotin et les gnostiques » (Plotino e os gnósticos), alargando o seu campo de pesquisa quanto à cronologia (antes e depois de Plotino) e quanto aos corpus estudados (médio platonismo, hermetismo, etc.), e está em ligação direta com a temática da base de dados https://platonismes.huma-num.fr/

Contact

Projet pluriannel de recherches dirigé par Luciana Soares Santoprete, Anna Van den Kerchove, George Karamanolis, Éric Crégheur et Dylan Burns / Research project directed by Luciana Gabriela Soares Santoprete, Anna Van den Kerchove, George Karamanolis, Éric Crégheur and Dylan Burns.

 

Pour obtenir le lien zoom, envoyez un message à sympa@services.cnrs.fr ;

Écrire dans l’objet du message : subscribe lesplatonismes

Laisser le corps du message vide.

Vous recevrez un mail de confirmation

 

To obtain the link zoom, send a message to sympa@services.cnrs.fr

Write in message subject : subscribe lesplatonismes

Leave the message body blank.

You will receive a confirmation by mail.

 

Lien

https://cnrs.academia.edu/LucianaGabrielaSoaresSantoprete

https://lem-umr8584.cnrs.fr/?Luciana-Gabriela-Soares-Santoprete

The Oxford Handbook of Roman Philosophy

Cover for The Oxford Handbook of Roman Philosophy

David Konstan, Myrto Garani, and Gretchen Reydams-Schils, Oxford: Oxford University Press, 2023

Description

Several decades of scholarship have demonstrated that Roman thinkers developed in new and stimulating directions the systems of thought they inherited from the Greeks, and that, taken together, they offer many perspectives that are of philosophical interest in their own right. The Oxford Handbook of Roman Philosophy explores a range of such Roman philosophical perspectives through thirty-four newly commissioned essays. Where Roman philosophy has long been considered a mere extension of Hellenistic systems of thought, this volume moves beyond the search for sources and parallels and situates Roman philosophy in its distinctive cultural context.

The Oxford Handbook of Roman Philosophy emphasizes four features of Roman philosophy: aspects of translation, social context, philosophical import, and literary style. The authors adopt an inclusive approach, treating not just systematic thinkers such as Cicero and Augustine, but also poets and historians. Topics covered include ethnicity, cultural identity, literary originality, the environment, Roman philosophical figures, epistemology, and ethics.

(Text by the publisher)

Table of contents

Introduction, David KonstanMyrto Garani, and Gretchen Reydams-Schils
Part I. The Roman Philosopher: Affiliation, Identity, Self, and Other
1. Pythagoreans and Samnite philosopher, Phillip Horky
2. Epicurean Orthodoxy and Innovation: from Lucretius to Diogenes Oenoanda, Pamela Gordon
3. Epicureans and Stoics in Augustan Poetry, Gregson Davis
4. Seneca and Stoic Moral Psychology, Gretchen Reydams-Schils
5. Marcus Aurelius and the Tradition of Spiritual Exercises, John Sellars
6. Apuleius and Roman Demonology, Jeffrey Ulrich
7. Philosophers and Roman Friendship, David Konstan
8. The Ethics and Politics of Property, Malcolm Schofield
Part II. Writing and Arguing Roman Philosophy
9. Lucretius, Tim O’Keefe
10. Dialogue before and after Cicero, Matthew Fox
11. The Stoic Lesson: Cornutus and Epictetus, Michael Erler
12. Persius’ Paradoxes, Aaron Kachuck
13. Plutarch’s Platonism, George Karamanolis
14. Parrhêsia: Dio, Diatribe, and Philosophical Oratory, Dana Fields
15. Philosophical Therapy: Consolation in Roman Philosophy, James Ker
16. ‘We’ thinking: Cicero’s Academic Arguments, Orazio Cappello
17. Stoic Poetics, Claudia Wiener
Part III. Inside and Outside of Roman Philosophy
18. Translation, Christina Hoenig
19. Politics, Ermanno Malaspina and Elisa Della Calce
20. Rhetoric, Erik Gunderson
21. The Subject at its Limits, James I. Porter
22. Medicine, David Leith
23. Sex, Kurt Lampe
24. Time, Duncan Kennedy
25. Death, James Warren
26. Environment, Daniel Bertoni
Part IV. After Roman Philosophy: Transmission and Impact
27. Roman Pre-Socratics: Lucretius to Diogenes Laërtius, Myrto Garani
28. Reading Aristotle at Rome, Myrto Hatzimichali
29. Christian Ethics: The Reception of Cicero in Ambrose’s De officiis, Ivor Davidson
30. Recovering Platonism: Plotinus and Augustine, Anne-Isabelle Bouton-Touboulic
31. Byzantine Political Thought: Roman Concepts in Greek Disguise, Anthony Kaldellis
32. Latin Neoplatonism: the Medieval Period, Agnieska Kijewska
33. Transmitting Roman Philosophy: the Renaissance, Quinn Griffin
34. Nature, Anthropology, and Politics: the Enlightenment, Natania Meeker

Link

https://global.oup.com/academic/product/the-oxford-handbook-of-roman-philosophy-9780199328383?cc=fr&lang=en&#

Vision et vocation d’Isaïe

L’exégèse patristique d’Isaïe 6 et ses enjeux théologiques

Description et organisation

Comment interpréter le récit sur la vision et la vocation d’Isaïe 6 ? Qui apparaît au prophète ? Quelles sont les circonstances historiques et spirituelles de la vision ? Quel est le rôle des séraphins et que peuventils figurer ? Quel est le sens de l’acclamation « Saint, saint, saint… » et à qui s’adresse-t-elle ? Comment entendre la réaction d’Isaïe à son envoi en mission, puis les paroles paradoxales « Écoutez bien, mais sans comprendre… » (reprises dans le Nouveau Testament) ? Les Pères grecs et latins ont tenté de répondre à ces questions, dans des homélies et commentaires suivis, ou lors d’utilisations ponctuelles de ces versets, dans des contextes polémiques, exégétiques ou doctrinaux, mais aussi spirituels. Ces lectures, diverses selon le but de chaque auteur, témoignent de l’importance que la tradition chrétienne a reconnue au texte d’Isaïe 6. La mise en perspective de ces différentes exégèses cherchera à dégager des filiations, des oppositions ou des inflexions dans l’interprétation de ce récit très imagé.

Ce colloque est le fruit d’un séminaire organisé conjointement entre 2019 et 2022 par le Laboratoire d’études sur les monothéismes (UMR 8584) et le Département d’études patristiques du Centre Sèvres.

Programme

Jeudi 6 octobre

17h Ouverture 17h10 Erwan CHAUTY (Centre Sèvres) Remarques exégétiques à partir du texte hébreu d’Isaïe 6. Patrick POUCHELLE (Centre Sèvres) À quel Isaïe se vouer ? La réception d’Is 6, 10 chez Matthieu et Marc. 17h40 Michel FÉDOU (Centre Sèvres) Une lecture trinitaire et christologique : Is 6 selon Origène. 18h10 Xavier BATLLO (Abbaye Saint-Pierre de Solesmes) Vision d’Isaïe et vision de l’histoire selon Eusèbe de Césarée. Marie-Gabrielle BELMONT (doctorante à Sorbonne-Université) La lecture d’Is 6 dans le Commentaire sur Isaïe d’Eusèbe de Césarée : entre théologie et clarification du texte 18h40 Débat

Vendredi 7 octobre

9h Isabelle BOCHET (LEM, Centre Sèvres) Introduction Pierre MOLINIÉ (Centre Sèvres) Anges, séraphins et chérubins. Comment reconnaître une référence à Is 6 dans l’œuvre de Jean Chrysostome ? Catherine SCHMEZER (Université Jean-Moulin Lyon 3, HiSoMA) Isaïe 6 dans le Commentaire sur Isaïe et les Homélies sur Ozias de Jean Chrysostome : questions de structure. Agnès LORRAIN (CNRS, Centre Paul-Albert Février) Pécheur pardonné envoyé : la vocation d’Isaïe selon Théodoret de Cyr

10h50 Débat et pause 11h20 Alain LE BOULLUEC (LEM, EPHE) La mission du Prophète selon le Commentaire sur Isaïe attribué à Basile de Césarée. 11h50 Marie PAULIAT (UCL, Postdoctoral fellow) « Isaïe a vu l’Esprit » (Spir. 3, 22, 160), et autres particularités des commentaires d’Ambroise de Milan sur Is 6 12h15 Débat et pause 14h Matthieu CASSIN (CNRS, IRHT) Vision et vocation d’Isaïe chez les Cappadociens : arguments théologiques et lecture spirituelle. 14h30 Marie-Odile BOULNOIS (LEM, EPHE) Du trisagion au charbon ardent : l’exégèse trinitaire et christologique de la vision d’Isaïe chez Cyrille d’Alexandrie. 15h Débat et pause 15h30 Martine DULAEY (LEM, EPHE) La vision d’Isaïe selon Jérôme : une prophétie de la diffusion du message chrétien dans le monde. 16h Nicolas POTTEAU (chargé de formation, Lyon) « Dieu les a aveuglés pour qu’ils ne voient pas ». Is 6, 10 chez Augustin. 16h30 Stéphane LOISEAU (membre associé du LEM) Isaïe 6 à la lumière des Pères : Thomas d’Aquin lecteur de l’Écriture. 17h Débat

Contact

Inscription sur www.centresevres.com, présentiel ou distanciel.

Lien

https://lem-umr8584.cnrs.fr/IMG/pdf/programme-vision_isaie.pdf

Sources Chrétiennes – HISOMA

 Sources et méandres des lettres grecques

Textes, manuscrits et éditions de l’époque patristique et byzantine

Description and organization

Colloque international à l’occasion des 80 ans des Sources Chrétiennes, le Mercredi 14 Septembre 2022.

L’Institut de Recherches Historiques de la Fondation Nationale (grecque) de la Recherche Scientifique, à Athènes, l’École française d’Athènes, HiSoMA et l’Association des Amis de Sources Chrétiennes, en collaboration avec l’Institut des Sciences humaines d’Athènes, organisent ce colloque exceptionnel  manifestant les liens scientifiques qui unissent ces institutions dans le domaine de la recherche sur les textes patristiques et byzantins.

Rassemblant des spécialistes grecs et français, la journée tentera en effet de répondre à cette question : comment les textes grecs patristiques et byzantins ont-ils été composés et diffusés à travers les siècles ? Correspondances, influences, historiographie, tradition manuscrite, édition, traduction, réception : la perspective chronologique, volontairement large, ira de l’Antiquité aux Sources Chrétiennes.

Programme

9.00-9.40

Accueil des participants Prises de parole institutionnelles : Maria Christina CHATZIIOANNOU (IRH/FNRS) Véronique CHANKOWSKI (EFA) Guillaume BADY (SC, CNRS HiSoMA) Pierre SALEMBIER, sj (ISH) Eleonora KOUNTOURA GALAKI (IRH/FNRS) Stéphane GIOANNI (Université Lyon 2, HiSoMA) La collection des Sources chrétiennes au laboratoire HiSoMA : une collaboration d’excellence entre l’Association des Sources Chrétiennes et le Centre National de la Recherche Scientifique.

9.40-10.55 — Session 1 (présidée par Eleonora KOUNTOURA GALAKI, IRH/FNRS) : Échanges patristiques Stéphanos EFTHYMIADIS (Open University, Chypre) Langage et discours spirituels dans la Correspondance de Barsanuphe et Jean de Gaza (SC 426, 427, 450, 451, 468). Guillaume BADY (SC, CNRS HiSoMA) Les lettres du prêtre Constance accompagnant le recueil épistolaire de Jean Chrysostome. Catherine BROC-SCHMEZER (Université Lyon 3, HiSoMA) D’où viennent les parentés entre Jean Chrysostome et Ephrem ?

10.55-11.10 Pause

11.10-13.00 — Session 2 (présidée par Stéphane GIOANNI, Université Lyon 2, HiSoMA) : Hagiographie Théodora ANTONOPOULOU (Université d’Athènes) The Life of John Chrysostom by George of Alexandria: Textual Criticism and the Contribution of the Life by Nicetas David. Charis MESSIS (Université d’Athènes) L’hagiographie dans les Sources Chrétiennes : la présence d’une « absence ». Syméon PASCHALIDIS (Université de Thessalonique) – Demosthénis KAKLAMANOS (Université de Thessalonique) La contribution des Sources Chrétiennes à l’édition de textes hagiographiques et hymnographiques byzantins : évaluation – suggestions. Stratis PAPAIOANNOU (Université de Crète) Authors and Collections, between Modern and Premodern Conceptions.

13.00-14.30 Déjeuner

14.30-15.40 — Session 3 (présidée par Anastasia G. YANGAKI, IRH/ FNRH) : Textes, transferts et diachronie (1) Manolis PAPOUTSAKIS (Bibliothèque Nationale de Grèce) A new approach to the study of Romanos the Melodist. Dominique GONNET (SC, HiSoMA, AASC) L’apport des Pères grecs à la langue et à la littérature syriaques. Zissis MELISSAKIS (IRH/FNRS) Συλλογή ασκητικών και πατερικών κειμένων σε δύο κώδικες του 14ου αιώνα.

15.40-16.00 Pause

16.00-17.10 — Session 4 (présidée par Laurianne MARTINEZ-SÈVE, EFA) : Textes, transferts et diachronie (2) Maria GEROLYMATOU (IRH/FNRS) Πατερικά έργα στη Βιβλιοθήκη της Μονής Πάτμου (12oς-14oς αιώνας). Marie-Gabrielle GUÉRARD (SC, CNRS HiSoMA) L’Épitomé sur le Cantique des Cantiques de Procope : quelques remarques à propos de copistes grecs actifs à Venise au milieu du 16e  s. et de leurs commanditaires. Jean REYNARD (SC, CNRS HiSoMA) J. Vaz Motta traducteur de Grégoire de Nysse.

17.10-17.40 Anna LAMPADARIDI (SC, CNRS HiSoMA) Conclusions et mot de clôture autour du programme européen Marie Curie IF Horizon 2020 no 892782 : Translating the « Father of Translation ». Linguistic and Cultural Transfers in Byzantium.

Contact

Pour assister à distance à la journée d’études, veuillez vous inscrire en cliquant sur le lien zoom ci-dessous :  https://us06web.zoom.us/webinar/register/WN_SRZXFwV2TWasisw8RGKrpw

Lien

https://sourceschretiennes.org/recherche/colloque/2022-09-14/sources-meandres-lettres-grecques-textes-manuscrits-editions-epoque

Sources Chrétiennes – HISOMA

Sur des épaules de géants.

Les sources chrétiennes de l’Antiquité et du Moyen Âge aujourd’hui

Description et organisation

Colloque international à l’occasion des 80 ans des Sources Chrétiennes, le Mercredi 14 Septembre 2022.

« Nous sommes comme des nains assis sur des épaules de géants. »

Cette formule attribuée à Bernard de Chartres (XIIe s.) désigne l’apport constitutif des «anciens» au progrès scientifique. Ces « anciens », dans cette formule, ce sont aussi les auteurs chrétiens de l’Antiquité et du Moyen Age, que la collection des Sources Chrétiennes édite depuis 80 ans ; et aujourd’hui, nous avons de nouveaux « géants », comme Henri de Lubac, patron du prix de thèse décerné par l’Institut français Centre Saint-Louis depuis 2004.

Quels progrès ces éditions-traductions et l’œuvre d’Henri de Lubac ont-elles permis ? Quelle est leur pertinence aujourd’hui ? Quels sont leurs rapports avec l’évolution des savoirs ?

Ce colloque de portée internationale et interdisciplinaire, rassemblant plus d’une vingtaine d’experts, est coorganisé par l’Ambassade de France près le Saint-Siège et l’Institut français Centre Saint-Louis, l’Institutum Patristicum Augustinianum, l’École française de Rome, HiSoMA et l’Association des Amis de Sources Chrétiennes, et aura lieu successivement à l’Augustinianum, au Centre Saint-Louis et à l’École française de Rome.

Colloque en français et en italien sans traduction Entrée libre dans la limite des places disponibles Programme sur 3 lieux différents : Augustinianum : Via Paolo VI, 25 Institut français Centre Saint-Louis : Largo G.Toniolo 22 École française de Rome : Piazza Navona 62.

Programme

10 Octobre

Augustinianum – Via Paolo VI, 25 9h-9h30

Accueil et allocution d’ouverture Giuseppe CARUSO (Preside de l’Augustinianum) 9h30-11h : Guillaume BADY (CNRS, HiSoMA, Sources Chrétiennes) : Un dessin évolutif du paysage patristique et médiéval : les Sources Chrétiennes entre symbole et réalité Paul MATTEI (Augustinianum) : L’horizon des études patristiques, entre philologie, histoire et théologie Juri LEONI (Antonianum) : Pubblicare oggi gli Acta Martyrum Questions et réponses 11h-11h30 : Pause-café 11h30-13h : Pietro PODOLAK (Augustinianum) : Pubblicare oggi gli scritti di Tertulliano: aspetti ecdotici e linguistici Jerónimo LEAL (Pont. Univ. della Santa Croce) : Pubblicare oggi gli scritti di Tertulliano: aspetti storici e teologici Emanuela PRINZIVALLI (Univ. La Sapienza) : Un solo imperativo : colligite fragmenta

Institut français Centre Saint – Louis – Largo G.Toniolo 22, 15h – 18h 

La fécondité des intuitions d’Henri de Lubac 15h – 16h : Cardinal Paul POUPARD : Présentation des travaux Patrick DESCOURTIEUX (Augustinianum) : Les années de Lubac à Sources Chrétiennes : les traces dans le Tabularium de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi Marie-Gabrielle LEMAIRE (Université de Namur) : Implication du père de Lubac dans la collection des Sources Chrétiennes Questions et réponses 16h-16h30 : Pause-café 16h30-18h : Michel FÉDOU (Centre Sèvres – Facultés jésuites de Paris) : Henri de Lubac et les sources chrétiennes : entre intuition créatrice et enjeux d’un renouveau Bertrand DUMAS (Université de Strasbourg) : De Denys à Origène ? Essai d’étude diachronique de la trajectoire mystique lubacienne Vincenzo ARBOREA (Pont. Univ. della Santa Croce) : Le fonti patristiche della visione della fede e della Chiesa in Henri de Lubac

Mardi 11 Octobre

École française de Rome – Piazza Navona 62

Enjeux historiques, philologiques et théologiques (II) 9h-9h30 : Accueil et allocution d’ouverture Vivien PRIGENT (EFR) 9h30-11h : Stéphane GIOANNI : La collection Sources Chrétiennes au laboratoire HISOMA : une collaboration d’excellence entre l’AASC et le CNRS François RICHARD (Univ. Lorraine): L’apport des lois chrétiennes du Code théodosien Pierre CHAMBERT-PROTAT (Biblioteca Apostolica Vaticana) : Faire connaître les Pères à Lyon au IX siècle : la préface de Florus au Contre les hérésies d’Irénée Élie AYROULET (Univ. Catholique de Lyon) : Irénée de Lyon, source d’inspiration pour H. U. von Balthasar : l’émerveillement devant la beauté comme première étape vers la connaissance théologique Questions et réponses 11h-11h30 : Pause-café 11h30-13h : Jean REYNARD (CNRS, HiSoMA, Sources Chrétiennes) : Éditer Grégoire de Nysse aux Sources Chrétiennes de la Vie de Moïse (SC 1bis, 1955) aux Homélies sur le Notre Père (SC 596, 2018) : jalons pour un parcours éditorial Anna LAMPADARIDI (CNRS, HiSoMA, Sources Chrétiennes) : Célébrer les 80 ans des Sources Chrétiennes à Athènes : entre philologie, littérature et histoire Questions et réponses Jean-Noël GUINOT (CNRS, HiSoMA, ancien directeur des Sources Chrétiennes) : Conclusions

Contact

Sources Chrétiennes
UMR 5189 – HiSoMA
22 rue Sala – 69002 Lyon

Tél. : +33 (0)4 72 77 73 50

https://sourceschretiennes.org/contact

Lien

https://sourceschretiennes.org/recherche/colloque/2022-10-10/epaules-geants-sources-chretiennes-antiquite-moyen-age-aujourd-hui

Filiación

Cultura pagana, religión de Israel, orígenes y difusión del cristianismo

Edición de Juan José Ayán CalvoPatricio de Navascués BenllochManuel Aroztegui Esnaola

El cristianismo nace en un entorno cultural que es fruto de la confluencia de mundos muy diversos, y se expresa en el lenguaje y con las categorías polivalentes del mismo. Este volumen examina, en concreto, tanto sus raíces judías como su incardinación en el Imperio romano. Y lo hace no genérica o abstractamente, sino mediante el examen de uno de sus conceptos básicos, el de «filiación». Difícilmente se encontrará en el pensamiento del cristianismo primitivo un concepto tan transversal como el de «filiación». Los campos de reflexión trinitario, cristológico, antropológico, eclesiológico, mariológico, escatológico…, están íntimamente relacionados con este concepto de «filiación» de contenido tan rico. A Jesucristo se le conoció como Hijo de Dios e Hijo del hombre, hijo de María, hijo de David, hijo de José. Se le dio, entre otros, el título de Unigénito (sin hermanos, pues) y el de Primogénito (de muchos hermanos). Era el Verbo Dios engendrado por el Padre. ¿Con arreglo a qué tipo de filiaciones se entendían tan variadas afirmaciones? La Antigüedad clásica y cristiana encerraba dentro de nuestro concepto de «filiación» un sinfín de especies. Los cristianos no vivieron en un mundo aislado, al margen de las diversas sectas judías del momento, o de las distintas escuelas filosóficas del Imperio, así como del contexto político y social, determinado en parte por el Derecho Romano. De ahí el interés en indagar, no sólo en el ámbito estricto de la teología o de la historia de la Iglesia, sino también en el de las disciplinas concomitantes de la Antigüedad, en una aproximación al tema que ofrece varias perspectivas.

(Texto de los editores)

Link

https://www.trotta.es/libros/filiacion-i/9788481648003/