Studies in Late Antiquity

Berkeley: University of California Press

Description

Studies in Late Antiquity (SLA) is an international forum for innovation and reflection on global Late Antiquity (150 – 750 CE) which questions and expands on received models and methods. Primary points of interest include interconnections between the Mediterranean and Africa, Iran, Arabia, the Baltic, Scandinavia, the British Isles, China, India and all of Asia, as well as disrupting the assumed connection between the late ancient/Christian Mediterranean and modern, western Europe. SLA seeks contributions that pose unusual questions, draw new connections through comparative approaches, reflect on methodology, propose revisions to received models, or integrate theories and methods from a wider selection of disciplines than are customarily included in historical, theological, or philological approaches. These include queer, feminist, and post-colonial scholarship. SLA seeks to open door to collaboration and exchanges across disciplinary, geographical, and institutional boundaries.  Fields and topics addressed in the journal include, but are not limited to, Archaeology, Cultural Geography (including Cartography), Economics, Environmental History, Ethnography and Race, Gender and Sexuality, History (including Cultural History), History of the Arts (including Architecture, Art, and Music), Law, Literature and Rhetoric, Material Culture (including Codicology, Epigraphy, Numismatics, and Papyrology), Historical Demography, Philology, Philosophy, Reception, Religion, Science (including Medicine and Technology), and Theology. In addition to peer-reviewed research articles, Studies in Late Antiquity also features book and exhibit reviews.

(Text by the editors)

The journal welcomes proposals for book reviews

Link

https://online.ucpress.edu/sla

Études Anciennes

Collection publiée sous le patronage de l’Association Guillaume Budé.

Série grecque, dirigée par Michel Fartzoff. Série latine, dirigée par Dominique Briquel.

La collection d’Études Anciennes constitue le recueil le plus important d’études en langue française sur l’Antiquité classique. Composée de travaux universitaires – thèses de doctorat, mais aussi d’études et de synthèses de maîtres confirmés dans leur spécialité, cette collection englobe, de l’époque archaïque au monde byzantin et au haut Moyen Âge, tous les domaines de la recherche : littérature, papyrologie, philologie et histoire des textes, linguistique et stylistique, sciences dans l’antiquité (médecine, astronomie, zoologie, etc.), vie quotidienne, mœurs et realia, mythes, religions et philosophie, arts, histoire politique et économique, histoire des idées, christianisme et patristique.

(Texte des éditeurs)

Lien

https://www.lesbelleslettres.com/collections/85-etudes-anciennes

Himation

Le corps, vêtement de l’âme

Description et organisation

La deuxième séance du séminaire du laboratoire aura lieu le vendredi 10 décembre 2021, de 14h à 17h, en salle D2 034 à l’ENS de Lyon. Nous aurons le plaisir d’entendre deux interventions sur les liens entre âme, corps et  vêtement dans les textes philosophiques antiques.

Vous pouvez aussi assister au séminaire sur Zoom, en suivant ce lien : https://zoom.us/j/98845605149?pwd=MGx1dXluaE83UHRnaGlSZW45em9Mdz09

ID de réunion : 988 4560 5149

Code secret : cC6HGm

Aucune inscription à l’avance n’est nécessaire.

Programme

A. Macé (Logiques de l’Agir, Université de Franche-Comté) – “Le corps comme vêtement de l’âme d’Homère à Platon”

Les jeux de Platon sur l’âme et le corps sont bien connus, par exemple ceux qui se font jour lors du mythe final du Gorgias, avec la réforme introduite par Zeus pour mettre fin à la possibilité pour ceux qui ont des âmes mauvaises de comparaître devant les juges des Enfers « habillés de beaux corps, de leurs lignées et de richesses (ἠμφιεσμένοι…σώματά τε καλὰ καὶ γένη καὶ πλούτους, 523 c 5-6) » ; le passage finit néanmoins par faire du corps nu l’image même d’une âme et de ses vicissitudes. Nous nous proposons de reconnaître que les dialogues nous proposent plusieurs manières de penser le corps comme vêtement de l’âme, selon des modalités allant ainsi de la dissimulation au dévoilement, et que ces variations ont à voir avec la manière dont Platon fait usage d’un modèle homérique de l’effeuillement des êtres, qui ne s’articule pas selon l’opposition de l’âme et du corps, mais s’organise en plusieurs couches allant de la parure et du vêtement jusqu’à la droiture des esprits.

L. Lavaud (IHRIM, École Normale Supérieure de Lyon) – “L’âme et ses tuniques dans la philosophie de Proclus”.

L’intervention de L. Lavaud aura pour objectif d’élucider le sens que prend le terme de « tunique », χιτών, dans le néoplatonisme, en partant de ce que dit Proclus dans la proposition 209 des Eléments de Théologie : « Le véhicule de toute âme particulière descend en s’adjoignant des tuniques de plus en plus matérielles et remonte en compagnie de l’âme, en se dépouillant de tout ce qui est matériel, en retournant à la forme qui lui est propre ». Il s’agira de retracer tout d’abord l’histoire et le sens de ce terme de tunique pour décrire le rapport entre l’âme et le corps à partir de la métaphore de l’âme-tisserand dans le Phédon, puis de l’interprétation que propose la gnose valentinienne des « tuniques de peau » en Genèse, III, 21. Il étudiera ensuite la réappropriation néoplatonicienne de cette métaphore, en s’appuyant en particulier sur Porphyre et Proclus.

Arnaud MACE (Logiques de l’Agir, Université de Franche-Comté)
Le corps comme vêtement de l’âme, d’Homère à Platon.

Laurent LAVAUD (IHRIM, Ecole normale supérieure de Lyon)
L’âme et ses tuniques dans la philosophie de Proclus.

Contact

Organisé par Misel Jabin, Pauline Rates

himationlabojunior@gmail.com

(Texte des organisateurs) 

Lien

https://himation.hypotheses.org/

Vigiliae Christianae

Leiden: Brill

Description

Vigiliae Christianae contains articles and short notes of a historical, cultural, linguistic or philological nature on early Christian literature written after the New Testament, as well as on Christian epigraphy and archaeology. Church and dogmatic history are dealt with as they relate to social history; Byzantine and medieval literature are treated as far as they exhibit continuity with the early Christian period. It is the leading journal in its field and has an extensive book review section giving a critical analysis of other titles related to the field.

(Text by the editors)

The journal welcomes proposals for book reviews.

Link

https://brill.com/view/journals/vc/vc-overview.xml?contents=toc-49628

Le papyrus dans tous ses États, de Cléopâtre à Clovis

Description et organisation

L’exposition « Le papyrus dans tous ses États, de Cléopâtre à Clovis » se tiendra du 18 septembre au 26 octobre au Collège de France. Cette exposition conduira les visiteurs à travers les lieux et les cultures où le papyrus a été utilisé, du pays de Cléopâtre à celui de Clovis. Grâce aux prêts d’institutions illustres (Louvre, Bibliothèque nationale de France, Archives nationales, Institut de France, Sorbonne Université, Collège de France, etc.), ils pourront admirer des manuscrits exhumés des sables d’Egypte, des parchemins de la célèbre bibliothèque d’Herculanum, des écrits signés par des empereurs byzantins, des papes médiévaux ou des rois mérovingiens… Tous ces précieux documents, écrits en de multiples langues et illustrant tous les domaines de la vie des Anciens, permettent de suivre l’histoire de ce qui, pendant plusieurs millénaires, a constitué le support essentiel de l’écriture dans tout le monde méditerranéen.
Toutes les informations sont disponibles sur https://www.college-de-france.fr/site/jean-luc-fournet/Le-papyrus-dans-tous-ses-Etats-de-Cleopatre-a-Clovis.htm
L’exposition fera l’objet d’un catalogue qui sera disponible à partir du 18 septembre : ce volume de 192 pages, richement illustré, est consacré à l’histoire du papyrus dans toute son extension géographique et chronologique (extraits téléchargeables à la même adresse).
Enfin, elle sera ponctuée d’une série de conférences les mardis à 17h00 (voir programme à la même adresse).
L’entrée à l’exposition et l’accès aux conférences sont gratuits. Conformément aux consignes gouvernementales, la présentation du passe sanitaire sera indispensable.
Date
18 septembre à 26 octobre 2021
Lieu
Collège de France
Contact
David Adjemian
presse@college-de-france.fr
(Texte des organisateurs)
Lien
CNRS – LEM, Université de Vienne, Université Laval et Université d’Amsterdam

Les platonismes de l’Antiquité tardive

Interactions philosophiques et religieuses

Projet pluriannuel de recherches et webinaire

Description et organisation

Le projet de recherches « Les platonismes de l’Antiquité tardive : interactions philosophiques et religieuses » a pour but de créer un espace de rencontre régulier permettant de faire collaborer des chercheurs et des chercheuses travaillant sur les échanges entre les pensées philosophiques et religieuses à l’époque de l’Empire romain et de l’Antiquité tardive. Il vise à mieux comprendre, d’une part, l’impact des pensées religieuses sur l’émergence et la construction des philosophies néoplatoniciennes et, d’autre part, identifier les sources philosophiques des pensées religieuses, en particulier les textes gnostiques, hermétiques et des Oracles chaldaïques. Il prend la suite d’un précédent projet collaboratif « Plotin et les gnostiques », en en élargissant le champ de recherches quant à la chronologie (avant et après Plotin) et quant aux corpus étudiés (médioplatoniciens, hermétiques, etc.) et il est en lien direct avec la thématique de la base de données https://platonismes.huma-num.fr/

Organisé par Luciana Gabriela Soares Santoprete (CNRS, Laboratoire d’Études sur les Monothéismes, UMR 8584 – PSL), Anna van den Kerchove (CNRS, LEM – IPT), Éric Crégheur (Université de Laval), George Karamanolis (Universität Wien) et Dylan Burns (Universiteit van Amsterdam).

(Texte des organisateurs)

Lien

Webinaires-Platonismes-Antiquité-tardive programme 1

The Routledge companion to ecstatic experience

in the ancient world 

Diana Stein, Sarah Kielt Costello & Karen Polinger Foster (eds.), Oxfordshire : Routledge, 2021

Description

For millennia, people have universally engaged in ecstatic experience as an essential element in ritual practice, spiritual belief and cultural identification. This volume offers the first systematic investigation of its myriad roles and manifestations in the ancient Mediterranean and Near East. The twenty-nine contributors represent a broad range of scholarly disciplines, seeking answers to fundamental questions regarding the patterns and commonalities of this vital aspect of the past. How was the experience construed and by what means was it achieved? Who was involved? Where and when were its rites carried out? How was it reflected in pictorial arts and written records? What was its relation to other components of the sociocultural compact? In proposing responses, the authors draw upon a wealth of original research in many fields, generating new perspectives and thought-provoking, often surprising, conclusions. With their abundant cross-cultural and cross-temporal references, the chapters mutually enrich each other and collectively deepen our understanding of ecstatic phenomena thousands of years ago. Another noteworthy feature of the book is its illustrative content, including commissioned reconstructions of ecstatic scenarios and pairings of works of Bronze Age and modern psychedelic art. Scholars, students and other readers interested in antiquity, comparative religion and the social and cognitive sciences will find much to explore in the fascinating realm of ecstatic experience in the ancient world.

(Text from the publisher) 

Table of contents

List of figures
List of contributors
Preface, Jeffrey J. Kripal

Maps

Introduction, Diana L. Stein, Sarah Kielt Costello and Karen Polinger Foster

Part One: Setting the Stage
1. Contextualizing the Study of Ecstatic Experience in Ancient Old World Societies, Sarah Kielt Costello
2. Not Only Ecstasy: Pouring New Concepts into Old Vessels, Etzel Cardeña
3. From Shamans to Sorcerers: Empirical Models for Defining Ritual Practices and Ecstatic Experience in Ancient, Medieval and Modern Societies, Michael J. Winkelman

Part Two: Psychoactive Substances Past and Present
4. Psychoactive Plants in the Ancient World: Observations of an Ethnobotanist, Giorgio Samorini
5. Ecstasy Meets Paleoethnobotany: Botanical Stimulants in Ancient Inner Asia, Alison Betts
6. Caucasian Cocktails: The Early Use of Alcohol in ‘The Cradle of Wine,’ Stephen Batiuk
7. Mind-altering Plants in Babylonian Medical Sources, Barbara Böck
8. Plant-based Potions and Ecstatic States in Hittite Rituals, Rita Francia
9. Forbidden at Philae: Proscription of Aphrodisiac and Psychoactive Plants in Ptolemaic Egypt, Riccardo Andreozzi and Claudia Sarkady
10. The Ring-Kernos and Psychotropic Substances, David Ilan

Part Three: Ecstatic Experience and the Numinous
11. Beer, Beasts and Bodies: Shedding Boundaries in Bounded Spaces, Anne Porter
12. Lament, Spectacle and Emotion in a Ritual for Ishtar, Sam Mirelman
13. Writing for the Dead, Welcoming the Solar-Eye Goddess and Ecstatic Expression in Egyptian Religion, John Coleman Darnell
14. Altered States on Prepalatial Crete, Emily Miller Bonney
15. Bodies in Ecstasy: Shamanic Elements in Minoan Religion, Christine Morris and Alan Peatfield
16. The Mycenaeans and Ecstatic Ritual Experience, Susan Lupack
17. Emotional Arousal, Sensory Deprivation and ‘Miraculous Healing’ in the Cult of Asclepius, Olympia Panagiotidou
18. Ecstasy and Initiation in the Eleusinian Mysteries, Alice Clinch
19. Apolline and Dionysian Ecstasy at Delphi, Yulia Ustinova
20. Communing with the Spirits: Funeral Processions in Ancient Rome, Maik Patzelt

Part Four: Expressions of the Ecstatic Mind
21. Ecstatic Experience and Possession Disorders in Ancient Mesopotamia, Ulrike Steinert
22. Ghosts In and Outside the Machine: A Phenomenology of Intelligence, Psychic Possession and Prophetic Ecstasy in Ancient Mesopotamia, John Z. Wee
23. Ecstatic Speech in Ancient Mesopotamia, Benjamin R. Foster
24. Ecstatic Experience: The Proto-Theme of a Near Eastern Glyptic Language Family, Diana L. Stein
25. Understanding the Language of Trees: Ecstatic Experience and Interspecies Communication in Late Bronze Age Crete, Caroline J. Tully
26. Psychedelic Art and Ecstatic Visions in the Aegean, Karen Polinger Foster
27. Sight as Ecstatic Experience in the Ancient Mediterranean, Nassos Papalexandrou

Index

Link

https://routledge.com/The-Routledge-Companion-to-Ecstatic-Experience-in-the-Ancient-World/Stein-Costello-Foster/p/book/9780367480325?fbclid=IwAR3LP-7WW-5vwfsMqoL2V3sXX2qct023giyP7p_HbAq7dotNiExUNT6eRVI

Aix-Marseille Université / CNRS

Colloque international

Honte et vertu dans l’Antiquité

Description et organisation

La philosophie morale est aujourdʼhui marquée par un intérêt pour les questions
de psychologie et dʼanthropologie des comportements, et pour lʼéthique des vertus plutôt que pour lʼéthique des devoirs. Ce contexte a mis au premier plan la question des émotions : le paradigme dominant nʼest plus celui dʼune opposition entre raison et désirs ou passions, mais celui dʼune interaction complexe entre les principes
normatifs et rationnels de lʼagir et les émotions quʼéprouve lʼagent moral, non en tant quʼelles seraient seulement des entraves ou des perturbations de la moralité des comportements, mais en tant quʼelles jouent aussi un rôle positif et moteur à cet égard. Dans la philosophie antique, ce tournant sʼatteste dans lʼessor des études consacrées
aux émotions, sentiments, passions relevant du registre éthico-social. On citera, parmi les travaux majeurs dans ce domaine, ceux de Douglas Cairns (1993) et de Bernard Williams (1994) sur la honte, de William Harris (2004) sur la colère, de David Konstan sur la peur, la pitié ou la haine (2006). Tous ces sentiments ont une dimension morale manifeste, qui sʼélabore au sein dʼune anthropologie dont le sujet central est un individu social, membre dʼune communauté constituée par un partage de valeurs et de croyances, source à la fois de normes et dʼattentes. De ce fait, ces états émotionnels entretiennent un rapport ambivalent avec le comportement moralement droit ou vertu. Le colloque Honte et vertu dans lʼAntiquité a pour but de questionner cette ambivalence en prenant pour objet la honte, émotion particulièrement riche à cet égard. La honte est une émotion sociale fondamentale dans les cultures méditerranéennes, qui (encore aujourdʼhui) accordent une valeur forte et structurante à lʼhonneur, et la littérature antique en porte lʼempreinte. Elle est aussi dès le départ une émotion ambivalente, aux visages contrastés, comme en témoignant les écarts et les recouvrements sémantiques du doublet αἰδώς/αἰσχύνη. Le champ historique visé est large, là où les études existantes sʼattachent de façon préférentielle aux textes poétiques archaïques (Homère, les tragiques) et aux auteurs classiques, Platon et surtout Aristote. Le colloque Honte et vertu se propose, à partir et au-delà de cette période, dʼélargir lʼenquête aux écoles hellénistiques, au monde romain et au christianisme ancien. Dans ce champ qui articule divers types de pluralisme (historique, politique, linguistique, religieux), les travaux présentés contribueront à explorer la relation ambivalente entre honte et vertu.

Colloque international organisé par/ International conference organized by Aix Marseille Université & Centre National de la Recherche Scientifique, Centre Gilles Gaston Granger AMU/CNRS, Centre Paul-Albert Février TDMAM AMU/CNRS, Faculté ALLSH – 29, avenue Robert-Schuman – 13 621 Aix-en-Provence cedex 1, Campus Schuman, bâtiment T1 salle de colloque 2

Inscriptions colloque en présentiel/registration conference on-site :

https://www.azur-colloque.fr/DR12/inscription/inscription/172/fr

https://www.azur-colloque.fr/DR12/inscription/inscription/172 (english)

Inscriptions colloque en ligne/registration conference on-line : isabelle.koch@univ-amu.fr

Programme

Lundi 8 novembre

13h30  Accueil

14h     Allocutions d’ouverture

14h30  Charlotte Murgier (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

L’aidôs, entre courage et tempérance, chez Platon 

15h15  Discussion

15h30  Olivier Renaut (Université Paris Ouest Nanterre)

Honte au regard de la convention, honte au regard de la vérité : Aristote, Rhét. II 4-6

16h15  Discussion

16h30 Pause café

17h     Marta Jimenez (Emory University, Atlanta)

Shame as the Proto-Virtue of the Learner in Aristotle’s Ethics

17h45  Discussion

Mardi 9 novembre 

9h Accueil

9h15 Christopher Gill (University of Exeter, GB)

Shame and Virtue – how does Stoicism fit in?

10h    Discussion

10h15 Pause café

10h30  Antje Junghanß (Technische Universität Dresden, Deutschland)

…adeo illi ex alto suffusus est rubor ” (epist. 11. 1) : la honte chez Sénèque

11h15 Discussion

11h30  Carlos Lévy (Université Paris 4 Paris-Sorbonne)

Immanence et transcendance chez Philon d’Alexandrie : le problème de la honte

12h15  Discussion

12h30  Déjeuner

14h15 Accueil – 2 sessions parallèles (T1 salle de colloque 1/T1 salle de colloque 2)

14h15Rodrigo Illarraga (University of Buenos Aires & CONICET, ArgentinaXenophon’s Psychology of Shamelessness and Shame Julien Decker (Université de Rouen, laboratoire SPH, Bordeaux) Ἀναίδεια et ἀναισχυντία dans le Cynisme antique : la vertu naît-elle de l’absence de honte ?

14h55 Bernhard Kaiser (Technische Universität Dresden, Deutschland) The function of shame in Plato’s Gorgias/ Tomohiko Kondo (Hokkaido University, Japan) Why Do We Have Sex in Secret? Sexual Shame in Later Stoics 

15h20 Discussion

15h45 Pause café

16h Julia Pfefferkorn (Universität Tübingen/ Universität Mainz, DeutschlandShame, moderation, and moral education in Plato’s Laws/Francesca Scrofani (professeure certifiée, Aix-en-Provence) Mauvaise honte et entraînement à la vertu dans le Περὶ δυσωπίας de Plutarque

16h25 Giulio Di Basilio (Irish Research Council, Trinity College Dublin, GB) Aristotle on Shame and Natural Virtue in the Eudemian Ethics/ Joachim Haddad (Aix-Marseille Université) Devant qui avoir honte? La place de la honte chez saint Augustin

16h50 Discussion

Mercredi 10 novembre

9h15   Accueil

9h30 Alexandrine Schniewind (Université de Lausane, CH)

Vertu et honte dans les Ennéades de Plotin

10h15 Discussion

10h30 Louis-André Dorion (Université de Montréal, Canada)

Faire honte au péché : l’elenchos chez Clément d’Alexandrie

11h15  Discussion

11h30  Pause café

12h Jérôme Lagouanère (Université Paul-Valéry – Montpellier 3)

“Non sit honestior philosophia Gentium, quam nostra Christiana” (c. Iul. , IV, 14, 71). Quand Augustin discute avec Cicéron des notions de pudor et de concupiscentia au livre IV du Contra Iulianum

12h45  Discussion

13h      Conclusions et clôture du colloque

Organisation et contact 

Isabelle Koch

Centre Gilles Gaston Granger AMU/CNRS

isabelle.koch@univ-amu.fr

Anne Balansard

Centre Paul-Albert Février TDMAM AMU/CNRS

anne.balansard@univ-amu.fr

(Texte des organisateurs)

Lien

https://centregranger.cnrs.fr/spip.php?article982

LMU Munich

Intellect and Contemplation in Ancient Greek

and Medieval Islamic Philosophy

Programme

Friday, 1 October 2021

9:30–10:00 Welcome and introduction

  Section 1 Chair: Laura Castelli (LMU Munich)

10:00–11:00 Mauro Bonazzi (Utrecht University)
“Antiochus, Ulysses and the Limits of Contemplative Life”
11:00–12:00 Bert van den Berg (Leiden University)
“Living Statue and Confusion: Reading the Great Myth in Plotinus’ School and Proclus’ Academy”

Section 2 Chair: Rotraud Hansberger (LMU Μunich)

14:00–15:00 Tommaso Alpina (LMU Munich)
“Contemplating the Contemplator. Human Soul as the Object and the Subject of Contemplation”
15:00–16:00 Bethany Somma (LMU Munich)
“Externalized Contemplation in Ibn Ṭufayl’s Ḥayy Ibn Yaqẓān”

16:45–17:45 Keynote talk: Peter Adamson (LMU Μunich)
“From Known to Knower: Affinity Arguments for the Mind’s Incorporeality in the Islamic World”

Saturday, 2 October 2021

Section 3 Chair: Mareike Hauer (KU Leuven)

09:30–10:30 Riccardo Chiaradonna (Roma Tre University)
“Life and Contemplation in Plotinus’ Hierarchy of Being”
10:30–11:30 Thomas Bénatouïl (University of Lille)
“Porphyry on the Digression of the Theaetetus and Intellectual Detachment from Sensations and Social Activities”

12:00–13:00 Julia Trompeter (Utrecht University)
“Michael of Ephesus on the Objects of Contemplation”

 Section 4 Chair: Tommaso Alpina (LMU Munich)

15:00–16:00 Jari Kaukua (University of Jyväskylä)
“Knowledge of Essences in Suhrawardī: Presence or (Modified) Avicennian Science?”
16:00–17:00 Cécile Bonmariage (UC Louvain)
“‘Knowledge is the seed of vision’: Contemplation, Knowing Things as They Are, and the Intellect in Ṣadr al-Dīn Shīrāzī”

17:00–17:30 Concluding discussion

Contact

Rotraud Hansberger (LMU Munich)
Mareike Hauer (KU Leuven; member of the project ‘PlatoViaAristotle’ that has received funding from the European Research Council (ERC) under the European Union’s Horizon 2020 research and innovation programme (grant agreement No. 885273)

This will be a hybrid event. For more information please contact hansberger@lrz.uni-muenchen.de and mareike.hauer@lrz.uni-muenchen.de.

This conference is supported by the Fritz Thyssen Foundation

(Text by the organisers)

Link

https://www.musaph.uni-muenchen.de/events/intellect-ancient-med1/index.html 

UCLouvain

Subjectivité et religion

Description et organisation

La question de la subjectivité est par excellence la question que se pose la philosophie contemporaine : une subjectivité décentrée, ouverte et problématique, où le rapport au monde et aux autres se fait question et enjeu. Le dialogue que la philosophie contemporaine a entrepris avec les sciences sociales a permis d’en entrevoir les problématiques ethnologiques, anthropologiques, sociologiques, psychologiques, et ainsi d’enrichir l’approche de la subjectivité pour mieux comprendre des problématiques contemporaines fondamentales telles que la migration, le genre, la santé. Dans le cadre d’un dialogue pluridisciplinaire, ce séminaire interroge les diverses façons dont le phénomène religieux, dans toute sa pluralité, informe les enjeux de la subjectivité (agissante et passive, construite et engagée). Pour ce faire, nous adoptons une double perspective : d’une part il s’agira de faire le point sur les concepts déjà disponibles dans la tradition, au croisement des sciences sociales et de la philosophie (puiser aussi bien chez Kierkegaard que chez Hegel, chez Max Weber ou Heidegger, chez Émile Durkheim ou chez Michel Foucault, sans s’interdire de s’aventurer en terrain théologique), afin de mettre à l’épreuve religieuse la question de la subjectivité ; d’autre part il sera question de développer des outils conceptuels adéquats aux modes de subjectivités religieuses contemporaines – i.e. les différentes manières pour la subjectivité de se rapporter au divin –, afin d’enrichir le sujet (non sans le déséquilibrer fortement, quitte à le remettre en question) des manifestations diverses du transcendant et de l’immanent, et de faire du phénomène religieux une dimension cruciale de son existence.
Ce séminaire donnera la parole à des chercheurs et chercheuses en philosophie, sciences sociales et théologie. Chacune des séances sera consacrée à une thématique spécifique où le rôle du religieux dans la réflexion contemporaine sur la subjectivité sera interrogé. Parmi ces thématiques, on abordera par exemple le rôle du sacré dans la constitution de la subjectivité, les subjectivités face aux nouvelles transcendances, le renouveau de formes théologiques inscrites dans les formes mondialisées de capitalisme, ou encore la dimension théologique de l’intelligence artificielle.

Programme

Première séance : le vendredi 5 novembre, de 15h00 à 17h00 

Paul Slama (F.R.S – FNRS / Université de Namur): « La transcendance dans l’immanence. Remarques « psycho-théologiques » sur l’idée de Dieu (Descartes, Kant, Levinas) ».
Salle : UNamur, Département de Philosophie et Lettres, Rue Grafé, 5000 Namur, L57 (5e étage) ou en ligne sur https://meet.jit.si/S%C3%A9minaireSubjectivit%C3%A9etReligion2

Seconde séance : le jeudi 25 novembre, de 15h00 à 17h00 

-Vincent Delecroix (École Pratique des Hautes Études – Sorbonne): « Subjectivation et destitution de l’ego chez Kierkegaard ».
Salle: UNamur, Département de Philosophie et Lettres, Rue Grafé, 5000 Namur, L57 (5e étage) ou en ligne sur https://meet.jit.si/S%C3%A9minaireSubjectivit%C3%A9etReligion2

Troisième séance : le mercredi 8 décembre, de 10h00 à 12h00 

– Pierre Vesperini (CNRS – ANHIMA Anthropologie et Histoire des Mondes Anciens) : « Subjectivité et religion au risque de l’Antiquité ». Salle : UNamur, Département de Philosophie et Lettres, Rue Grafé, 5000 Namur, L31 (3e étage). ou en ligne sur https://meet.jit.si/S%C3%A9minaireSubjectivit%C3%A9etReligion2

Contact

Paul Slama – paul.slama@unamur.be

(Texte des organisateurs)

Lien

https://uclouvain.be/fr/instituts-recherche/isp/evenements/subjectivite-et-religion.html