Convegno Internazionale dedicato al de opficio mundi di Giovanni Filopono

L’esegesi aristotelica alla prova dell’esegesi biblica

Programma

16 settembre (AULA MAGNA)
9h30 Saluti del Direttore del Dipartimento di Scienze Umane, prof. Livio Sbardella

Mattina: 9h45-12h30 (presiede la sessione: A. Longo, Università dell’Aquila)

10h00-11h15 M.-A. Gavray, Dal commentario al commentario: sul metodo esegetico di Giovanni Filopono nel De opificio mundi (Université de Liège, Belgio)

11h15-12h30 T.F. Ottobrini: Lo sfruttamento di Aristotele da parte di Giovanni Filopono, De op. I, 3: tra l’auctoritas di Basilio Magno e una forma di manifesto esegetico-speculativo (Università dell’Aquila) (videoconferenza)

Pomeriggio: 15h30-19h30 (presiede la sessione: E. Maffi, Università dell’Aquila)

15h30-16h45

16h45-18h00

Pausa

U.M. Lang: Il contributo di Giovanni Filopono alle controversie cristologiche e trinitarie del periodo giustinianeo (St Mary’s University, Twickenham, London, Institute of Theology and Liberal Arts)
Ch. Wildberg: Philoponos on Plato and Moses (University of Pittsburgh, U.S.A.) (videoconferenza)

A. Longo: Il significato del termine e del concetto di « mythos » nel De opificio mundi e nei commentari 17 settembre (AULA 3A)

17 settembre (AULA 3A) 

Mattina: 9h00-13h00 (presiede la sessione: A.D. Conti, Università dell’Aquila)

9h00-10h15 G.R. Giardina, Alcune considerazioni sulla nozione di archê nel De opificio mundi di Giovanni Filopono (Università di Catania) (videoconferenza)

10h15-11h30 E. Maffi: Il De opificio mundi come compimento della dottrina di Filopono sulla formazione dell’embrione? Una rassegna dei testi (Università dell’Aquila)

Pausa

11h45-13h00 P. Mueller-Jourdan: De la substance du ciel. Apories et hypothèses. Jean Philopon, De la création du monde III, 3 (Université Catholique de l’Ouest, Francia) (videoconferenza)

Pomeriggio: 15h30-18h00 (presiede la sessione: M.-A. Gavray, Université de Liège)

15h30-16h45 L. De Luca: Il linguaggio creazionistico dell’aristotelismo cristiano: la demiurgia divina nel De opificio mundi di Giovanni Filopono a confronto con i suoi Commentari ad Aristotele (Università dell’Aquila) (videoconferenza)

16h45-18h00 A.D. Conti: Un confronto tra il De opificio mundi e i commentari di Filopono alle Categorie e al De anima in materia di sostanza e universali (Università dell’Aquila).

Partecipano al dibattito: Giuseppe Feola (Università di Chieti-Pescara) e Chiara Paladini (Università dell’Aquila)

Gli studenti dei corsi di studio di Filosofia (L5, LM78) e di Lettere (L 10, LM14) possono conseguire 1 CFU in ’Altre attività formative’ partecipando ad almeno sei (6) conferenze e redigendo una breve relazione scritta. Gli studenti interessati si iscriveranno inviando una mail a: angela.longo@univaq.it.

Contatto

Università degli studi dell’Aquila

Professoressa Angela Longo

Per ricevere il link attraverso cui sarà possibile seguire in streaming il convegno inviare una mail a: emanuele.maffi@univaq.it.

Link

https://scienzeumane.univaq.it/uploads/tx_avvisi/Programma_De_opificio_FiIopono_PRIN.pdf

La Kabbalah e Platone

Le due vie del risveglio interiore dal mito

della caverna all’albero della vita

Ferdinando More Pitari, Torino: Psiche 2, 2020

Descrizione

Il modo in cui insegnano la filosofia nelle scuole può essere noioso e pesante. Ma da oggi, conoscere il pensiero degli antichi filosofi è facile e divertente! “La Kabbalah e Platone” di Ferdinando Moshe Pitari propone un confronto coraggioso e sorprendente tra due mondi solo in apparenza distanti, consegnandoci una visione d’insieme accattivante e briosa che conferma la validità, quanto mai attuale, di un archivio di saggezza che merita di essere ancora trasmesso e rivisitato. Con un’avvincente panoramica di ampio respiro sull’antica filosofia occidentale, riletta in chiave kabbalistica, l’autore dà vita ad un confronto vivace che sollecita riflessioni e approfondimenti sia negli esperti del settore sia in coloro che approcciano il tema per la prima volta. Una lettura frizzante e sobria, l’ideale compagno di viaggio per riscoprire le meraviglie della Kabbalah e la bellezza della filosofia in modo semplice e leggero. Ferdinando Moshe Pitari nasce nel 1959 ad Avezzano, in provincia de L’Aquila, dove viene cresciuto dai nonni materni discendenti dei marranos, gli ebrei espulsi dalla Spagna nel 1492 dal Re Ferdinando. Si trasferisce presto a Torino, dove compie i suoi studi e comincia ad avvicinarsi alla cultura ebraica, incuriosito anche dall’origine sefardita della madre. Interessato da sempre alle tematiche riguardanti la crescita spirituale e la consapevolezza, nella sua attività di studio e di ricerca incontra nella Kabbalah la sua… “anima gemella”. Ancora oggi, dopo diversi anni, lo studio.

(Testo della casa editrice)

Indice

Biografia dell’autore

Ringraziamenti

Due note sul libro e sull’autore

Prefazione di Marina Busetto

Platone e il suo pensiero

Kabbalah e filosofia, un breve sunto

Una storia in parallelo: Adam e Liside

Malchut e la caverna: i mondi primordiali

Il mondo della caverna e Assiah

Liside e Adam: la prima luce

Il valore della luce

Analisi kabbalistico-filosofica

La porta si apre

Il mondo di Liside

Il mondo di Adam

Il mondo delle cose

Yetzirah, il mondo della formazione

La situazione di Liside

La situazione di Adam

La chiave della prima svolta: il mondo di Beriah

Le scoperte di Liside

Le scoperte di Adam

Indici del cammino

Beriah e mondo delle idee: dubbio ed entusiasmo

Il mondo di Atzilut: la consapevolezza

Atzilut e mondo delle idee

Evoluzione di Liside

Il mondo delle idee

Evoluzione di Adam

Breve storia dello Zohar

Verso la svolta

Preparazione di Liside

Preparazione di Adam

Il mondo superiore delle idee

Il mondo di Atzilut

La fine è un nuovo inizio

Liside e il mondo dell’assoluto

Il mondo di Adam Kadmon

Cambiare il finale: un’esigenza

Trarre una conclusione

Piccolo sunto del mito della caverna

I quattro mondi e l’Adam Kadmon

Mondo di Assiah

Mondo di Yetzirah

Mondo di Beriah

Mondo di Atzilut

Adam Kadmon

Altre storie

Il mito di Er e la reincarnazione

Hashgashah ovvero il karma

Il timeo: cosmo e fine del caos

Fedone: prepararsi alla morte

Il punto finale: l’importanza dell’esperienza

Il simposio: un momento conviviale

Breve storia di Platone

Altre piccole storie

Anassimandro e l’apeiron

Teoria dell’apeiron

Anassagora e il nus

La teoria dei semi

Il nus

La teoria delle mani

Aristotele e l’etica nicomachea

La giusta via di mezzo

Eraclito e il “panta rei”

Epicuro e il tetrafarmaco

Pitagora: “numeri di classe”

So di non sapere

La maieutica, fondamento dellìinsegnamento

So di non sapere

Morte di Socrate

Plotino e il neoplatonismo

Emanentismo e kabbalah

Parmenide: essere o non essere

Conclusione

Bibliografia

Link

https://www.ilgiardinodeilibri.it/libri/__kabbalah-platone-moshe-pitari-libro.php?id=182916

Greek Writers and Philosophers in Philo and Josephus

A Study of Their Secular Education and Educational Ideals

Erkki Koskenniemi, Leiden: Brill, 2019

Description

In Greek Writers and Philosophers in Philo and Josephus Erkki Koskenniemi investigates how two Jewish writers, Philo and Josephus, quoted, mentioned and referred to Greek writers and philosophers. He asks what this tells us about their Greek education, their contacts with Classical culture in general, and about the societies in which Philo and Josephus lived. Although Philo in Alexandria and Josephus in Jerusalem both had the possibility to acquire a thorough knowledge of Greek language and culture, they show very different attitudes. Philo, who was probably admitted to the gymnasium, often and enthusiastically refers to Greek poets and philosophers. Josephus on the other hand rarely quotes from their works, giving evidence of a more traditionalistic tendencies among Jewish nobility in Jerusalem.

(Text from the publisher)

Table of contents

Introduction

Philo: Offspring from Sarah and Hagar

Josephus: It Is Difficult to Transplant an Old Tree

Philo and Josephus

Bibliography

Link

https://brill.com/view/title/54233

ENS de Lyon

Philon d’Alexandrie dans l’Europe moderne 

réceptions d’un corpus judéo-hellénistique (xvie-xviiies.)

Description et organisation

Colloque international organisé dans le cadre de l’Oxford Centre for Hebrew and Jewish Studies (Université d’Oxford), de l’ENS de Lyon, de l’Institut d’histoire des représentations et des idées dans les modernités (CNRS, IHRIM), du Labex CoMod (Université de Lyon), de l’Institut d’histoire du livre, de la Société d’étude du xviie siècle, de la Bibliothèque municipale de Lyon,

et de l’Institut des Sources chrétiennes (CNRS, HISOMA)

Comité scientifique : Monique Alexandre, Guillaume Bady, Katell Berthelot

Antonella Del Prete, Marc Fumaroli, Carlos Lévy, Pierre-François Moreau,

Gianni Paganini, Jean-Louis Quantin, David T. Runia, Joanna Weinberg

 Organisation : Smaranda Marculescu et Frédéric Gabriel

Équipe administrative : Anne Gisclon, Diane Laurent, Afida Madjidi, Anne-Laure Motkin, Alla Zhuk

 Discutants : Monique Alexandre (Université Paris-Sorbonne), Piet van Boxel (University of Oxford, Bodleian Library), Francesca Calabi (Università di Pavia), Laurent Lavaud (ENS de Lyon)

Carlos Lévy (Université Paris-Sorbonne), Maren Niehoff (The Hebrew University of Jerusalem)

 Colloque ouvert au public, aucune inscription nécessaire.

Ce colloque international, réunissant des universitaires et des chercheur(e)s européens, américains et australiens, est consacré à la réception de l’œuvre de Philon d’Alexandrie à l’époque moderne, étape essentielle, et pourtant très peu étudiée, dans une longue chaîne qui se déploie de l’époque patristique jusqu’au nouvel essor des études philoniennes des cinquante dernières années. Par le prisme philonien, mais en spécifiant à chaque fois les segments précis des textes mobilisés, ce colloque poursuit l’étude des phénomènes de réception à l’époque moderne, l’étude des usages des références antiques, mais examine aussi la manière dont on découvre véritablement un corpus, dont sa connaissance se diffuse, et il mesure ses effets par rapport aux médiations dont il était précédemment dépendant. Deux axes de recherche ont été choisis : 1) une première approche concerne la philologie et l’histoire du livre ; 2) une seconde souhaite préciser les usages diversifiés de Philon dans les commentaires exégétiques, les traités théologiques, l’érudition historique, et plus largement les controverses.

1) Avec l’édition princeps des œuvres de Philon par Adrien Turnèbe en 1552, à Paris, la réception de Philon prend un nouveau souffle à l’ère de l’imprimé et bon nombre de traductions, en latin et en langues vernaculaires voient le jour. Nous mettrons en perspective ces éditions de Philon avec les contextes sociaux des réseaux d’imprimeurs, d’érudits et de patronages prestigieux. On précisera la connaissance des manuscrits, notamment byzantins, dont dépendent ces travaux, et les options herméneutiques choisies par les traductions qui déterminent la manière dont on comprend Philon dans l’Europe moderne.

2) Au-delà de la transmission textuelle, quel visage de l’auteur retient-on, quelles sont les facettes de l’œuvre philonienne qui sont utilisées ? Comment sont-elles mises à contribution et transformées par les débats en cours ? De quelle manière les lectures, directes ou indirectes, de Philon suscitent-elles l’intérêt et des polémiques entre les différents courants philosophiques et religieux aux xvie-xviiie siècles ? De nombreux sujets intègrent l’apport philonien : platonismes de la Renaissance, histoire du monachisme primitif, préfiguration vétérotestamentaire de la Trinité, socinianisme, etc. Philon étant aussi une source, à côté d’autres corpus, pour la connaissance des matières hébraïques, on se demandera quelle est la place qui lui est octroyée. On s’interrogera également sur les enjeux de sa « redécouverte » par le judaïsme au xvie siècle et sur les conséquences de cette redécouverte pour l’histoire philosophique du judaïsme.

La tenue à Lyon de ce colloque n’est pas le fait du hasard, l’ancrage lyonnais des études philoniennes étant bien connu dans le monde académique. Le premier colloque sur Philon s’est déroulé en septembre 1966 dans cette ville où se trouve l’Institut des Sources Chrétiennes, au sein duquel ont été éditées ses œuvres complètes en trente-six volumes de 1961 à 1992.

Programme

Mercredi 7 novembre

Matinée : ENS de Lyon, bâtiment Buisson, salle D8001

9h : Accueil et ouverture du colloque par Olivier Bara et Marina Mestre Zaragoza (direction de l’IHRIM) et Smaranda Marculescu (IHRIM, ENS de Lyon)

9h15 : Frédéric Gabriel (CNRS – IHRIM, ENS de Lyon), « La redécouverte de Philon à l’époque moderne : un tournant philologique et herméneutique »

Président de séance : David T. Runia

9h30 : Gregory E. Sterling (Yale University), « Adrianus Turnebus and the Editio Princeps of Philo (1552) »

10h30 : pause café

10h50 : Michael Cover (Marquette University), « Paris and Augsburg revisited: David Hoeschel, Bürgerhumanismus, and the ecumenical completion of Turnèbe’s Philo »

Après-midi : auditorium de la Bibliothèque municipale de Lyon, Part-Dieu

Président de séance : Claudio Moreschini

14h : Marie-Luce Demonet (Université de Tours, CESR), « L’ordre du monde dans la première traduction française du De Mundo (1539) par Louis Meigret »

15h : Luigi-Alberto Sanchi (CNRS – IHD, Paris), « Alexandrie, modèle d’un hellénisme inclusif : Guillaume Budé, lecteur de Philon »

16h : pause café

16h15 : Smaranda Marculescu (IHRIM, ENS de Lyon), « Philo latinus : autour de la traduction de Gelenius »

17h-18h45 : présentation de livres à la Réserve de la Bibliothèque municipale par Jérôme Sirdey (Conservateur du fonds ancien)

Jeudi 8 novembre

Matinée : ENS de Lyon, bâtiment Buisson, salle D8001

Présidente de séance : Marie-Luce Demonet

8h30 : Lucia Maddalena Tissi (Labex HaStec, LEM, Paris), « Genere Iudaeo, professione Platonico. Philon dans le De perenni philosophia d’Agostino Steuco »

9h15 : Claudio Moreschini (Università di Pisa, Istitutum Patristicum Augustinianum), « La panaugia secondo Patrizi e la tradizione di Filone nel xvi secolo italiano »

10h : pause café

10h30 : François Roudaut (Université de Montpellier, IRCL), « L’influence de Philon dans l’oeuvre théologique et philosophique de Pontus de Tyard (1522-1605) »

11h15 : Thomas Leinkauf (Westfälische Wilhelms-Universität, Münster), « Philo – Graecus, Hebraicus, Proto-Christianus. The presence of Philo Alexandrinus or Judaeus in non-scolastic texts of the 16th century »

Après-midi : salle de séminaire de l’Institut des Sources chrétiennes (22 rue Sala, 2e arrondissement)

Président de séance : Gregory E. Sterling

14h15 : Nicholas Hardy (University of Birmingham), « Philo, theological controversy, and the construction of hellenistic Judaism in the post-Reformation era »

15h : Scott Mandelbrote (University of Cambridge – Peterhouse), « Philo and early modern biblical criticism »

15h45 : pause café

16h15 : Brigitte Tambrun (CNRS – LEM, Paris), « Philon dans les querelles sur la Trinité (xviie s.-débutxviiie s.) »

17h : Gianni Paganini (Università del Piemonte Orientale, Vercelli – Accademia Nazionale dei Lincei),« Moïse législateur. Un thème philonien aux origines du théologico-politique moderne »

17h45 : Matthieu Somon (Université catholique de Louvain, Fondation Sedes sapientiae), « Moïse réinventé à l’aune de Philon »

18h40 : présentation des Sources chrétiennes par Guillaume Bady (CNRS – HISOMA)

Vendredi 9 novembre 

ENS de Lyon, bâtiment Buisson, salle D8001

Président de séance : Gianni Paganini

8h30 : Joanna Weinberg (University of Oxford), « Rabbi or Sectarian: the debate over Philo of Alexandria among Jews in early modern Italy »

9h15 : Myriam Silvera (Università di Roma « Tor Vergata »), « L’œuvre de Philon à l’attention du rabbin Menasseh ben Israel »

10h : pause café

10h30 : Pierre-François Moreau (ENS de Lyon, IHRIM), « Spinoza, Philon et le pseudo-Philon »

11h15 : Giovanni Benedetto (Università degli Studi di Milano), « Philo Platonicus : a seventeenth century controversy »

12h : David T. Runia (Australian Catholic University, University of Melbourne), « How in scholarship an end and a beginning can overlap: Joh. Alb. Fabricius (1668-1736) and the 1729 edition of Philo’s Opera omnia »

Présidente de séance : Myriam Silvera

14h15 : Martine Pécharman (CNRS – CRAL, EHESS), « Le néoplatonisme de Cambridge et l’autorité de Philon »

15h : Marco Rizzi (Università Cattolica del Sacro Cuore), « Philon dans l’œuvre de John Selden : entre droit et érudition dans l’Angleterre du xviie siècle »

15h45 : pause café

16h : Jérémy Delmulle (IRHT, Paris), « Sur la religion des Thérapeutes. La controverse entre Bernard de Montfaucon et Jean IV Bouhier (1709-1713) »

17h : Remerciements et fin du colloque

Contact

smaranda.marculescu@ens-lyon.fr

frederic.gabriel@gmail.com

(Texte des organisateurs)

Lien

http://ihrim.ens-lyon.fr/manifestations/article/philon-d-alexandrie-dans-l-europe-moderne-receptions-d-un-corpus-judeo

Les identités en formation

Rabbis, hérésies, premiers chrétiens

Dan Jaffé, Paris: Cerf, 2018

Description

Que dit le Talmud sur Jésus et son « mouvement » ? Le texte rabbinique fait-il mention des évangiles ? Qui étaient les judéo-chrétiens ? Quelle était leur foi ? Quels étaient leurs rapports avec le judaïsme ? Dans cette étude magistrale, Dan Jaffé traite de la martyrologie juive et montre l’évolution des conceptions messianiques dans les sources talmudiques. Il étudie aussi le regard du monde juif sur Jésus et le christianisme, et fait le point sur la question fort débattue de la séparation entre juifs et chrétiens aux premiers siècles de notre ère. Enfin, il ouvre de nouvelles perspectives sur un tout autre dossier : judaïsme et islam. Il y est question du regard de Maïmonide sur le prophète de l’islam et de l’influence exercée par les écoles soufies sur certains rabbins médiévaux. Un ouvrage de référence pour comprendre le passé et apporter de nouveaux éclairages sur des questions contemporaines.

(Texte de la maison d’édition)

Table de matières

Le judéo-christianisme dans la littérature talmudique

Présence judéo-chrétienne dans le corpus talmudique

La question de la séparation entre juifs et chrétiens du point de vue rabbinique

Corpus judéo-chrétiens et littérature talmudique

L’exemple de l’évangile selon Matthieu : retour sur une controverse cryptée I

Corpus judéo-chrétiens et littérature talmudique ? Retour sur une controverse cryptée II

Évangiles, thérapie et littérature judéo-chrétiennes dans le Talmud

Histoire d’une polémique

Talmud, christianisme et judéo-christianisme. Histoire d’une polémique

Polémiques entre juifs et chrétiens autour des observances du judaïsme

L’exemple du Dialogue de Justin de Néapolis

Circoncision, mort et conversion dans les traditions juives et chrétiennes du IIe siècle

Analogies littéraires et motifs communs

L’exclusion des judéo-chrétiens de la Synagogue

Nouvelles perspectives sur la Birkat ha-minim

Incantations, magie et polémique dans le monde juif des premiers- siècles

Judaïsme rabbinique et judéo-christianisme

Judaïsme ancien

Texte et contexte

Le Talmud préconise-t-il la mort en martyr ?

Canonisation, martyrologie et processus de rabbinisation

Messianisme et rédemption dans le judaïsme ancien

Rationalisme, apocalyptique et utopie

Études historiographiques

Jésus peut-il être reconnu dans un des mouvements juifs de l’Antiquité ?

Contribution à l’étude du « Jésus historique »

Historiographie juive et science des religions

Israël Lévi et l’étude des relations entre judaïsme rabbinique et christianisme primitif

Quand les juifs se racontent Jésus

Joseph Klausner ou le premier ouvrage en langue hébraïque sur Jésus de Nazareth

Quand la science des religions oeuvre au discours idéologique

L’histoire au service de la polémique

La séparation entre juifs et chrétiens (The Parting of the Ways)

Réflexions historiques et historiographiques

Judaïsme médiéval et islam

Selon quelles modalités la pensée juive considère-t-elle Mahomet prophète de l’Islam ?

Étude, sur les textes maïmonidiens

Monde soufi et monde rabbinique

Motifs communs et traditions empruntées

Lien

https://www.editionsducerf.fr/librairie/livre/18480/les-identites-en-formation

La mystique théorétique et théurgique dans l’Antiquité gréco-romaine

Judaïsmes et christianismes

S. Mimouni, M. Scopello (eds.), Turnout: Brepolis, 2016

Description

Dans ce volume sont publiés une partie des résultats d’un programme de recherche intitulé «Mystique théorétique et théurgique dans l’Antiquité gréco-romaine» et sous-titré «paganismes, judaïsmes, christianismes»: c’est dire sa diversité, son ouverture et sa portée dans un monde scientifique où le cloisonnement – sans doute rendu inévitable à cause de la variété des sources et concepts – des disciplines et des domaines devient de plus en plus préjudiciable à une perspective globalisante. Ainsi l’objet de ce projet a été de rendre compte non seulement des pratiques mystiques (rituelles ou cultuelles) mais aussi du versant spéculatif ou intellectuel de la mystique tel qu’on le trouve en œuvre, par exemple, dans la philosophie grecque.

(Texte de la maison d’édition)

Table de matières

Introduction générale – Simon C. Mimouni et Madeleine Scopello

« À l’image de dieu » et connaissance mystique – Pier Cesare Bori †

Partie I. Introductions méthodologiques et épistémologiques

Le problème de l’expérience mystique – François Trémolières

Gershom G. Scholem et les études sur le mysticisme et le messianisme dans le judaïsme : quelques remarques et réflexions – Simon C. Mimouni

Mystic Experience in Context. Representing Categories and Examining « social practices » – Adriana Destro

Le mysticisme intra-mondain : les effets sociaux du désir de Dieu – Enzo Pace

Mourir pour dieu ? Politique moderne et redemption – Myriam Revault d’Allonnes

Partie II. La mystique dans le judaïsme antique

Apocalypses juives et mystique : état des lieux et remarques de méthode – Christophe Nihan

A Literary Analysis of the Sefer Yetsirah – Rocco Bernasconi

Problèmes du mysticisme juif d’expression grecque : l’exemple des textes liturgiques – Pierluigi Lanfranchi

Was Jesus a « mystic »? – Mauro Pesce

La Mystique juive d’expression araméenne dans l’Évangile selon Jean – Folker Siegert

Paul le mystique : une subversion de l’expérience religieuse – Daniel Marguerat

Pierre, Thomas, Philippe, trois figures mystiques – Régis Burnet

La déroute militaire comme épreuve mystique : retour sur un passage du Règlement de la guerre, 1qm xvi, 11 – xvii, 9 – Christophe Batsch

Pratiques rituelles ou exégèse scripturaire ? Origines et nature de la mystique de la Merkavah – Pierluigi Piovanelli

La contribution des Cantiques de l’holocauste du sabbat à l’étude de la pensée mystique juive au tournant de l’ère chrétienne – David Hamidović

La Shekhina et le motif de la lumière : une mystique juive non rabbinique ? – José Costa

Prophétie et mystique chez Philon d’Alexandrie – Smaranda Marculescu Badilita

Partie III. La mystique dans le christianisme antique

Mystique de l’incarnation et mystique de l’initiation dans le Protreptique et le Pédagogue de Clément d’Alexandrie – Marie-Laure Chaieb

Du Mystère au mysticisme : Élaboration d’une mystique de la Parole dans les Stromates de Clément d’Alexandrie – Fabienne Jourdan

Le sens de la connaissance mystique chez Origène – Georges Skaltsas

Passion du Sauveur et imitation du Christ dans la gnose valentinienne – Jean-Daniel Dubois

L’Évangile selon Thomas est-il « mystique » ? – Paul-Hubert Poirier

Tendances mystiques dans quelques textes de la tradition thomasienne – Claudio Gianotto

« Tu as vu le père et tu deviendras père » (NH II 61, 31). Baptême et divinisation dans l’Évangile selon Philippe et les textes de Nag Hammadi – Louis Painchaud

L’âme en fuite : le traité gnostique de l’Allogène (NH XI, 3) et la mystique juive – Madeleine Scopello

Le parcours mystique de l’initié : le cas des Livres de Iéou du codex Bruce (MS Bruce 96) – Éric Crégheur

La vision de Dieu entre mystique théurgique et théorétique : le cas de Sérapion (Cassien, Conférences, X, 2-3) – Giovanni Filoramo

Lien

http://www.brepols.net/Pages/ShowProduct.aspx?prod_id=IS-9782503561882-1