Voici les informations et le programme du Séminaire « Platonisme et Néoplatonisme » organisé par Luc Brisson, Pierre Caye et Philippe Hoffmann dans le premier semestre de 2020 :

Séminaire d’initiation à la philosophie antique
Le Centre Jean Pépin et Laboratoire d’Etude sur les
Monothéismes dans le cadre du département de philosophie
de l’ENS de la rue d’Ulm

Platonisme et Néoplatonisme
organisé par Luc Brisson, Pierre Caye et Philippe Hoffmann
Les séances auront lieu les lundis de 16h à 18h
Salle des Résistants

École Normale Supérieure, 45 rue d’Ulm – 75005 Paris
2019-2020, 2ème semestre

De l’Amour
2 mars 2020, Dennis O’Brien, L’Eros de Parménide et
la Philia d’Empédocle : le très peu et le presque rien.

9 mars 2020, Luc Brisson, La figure chatoyante d’Eros chez
Platon.

16 mars 2020, Dimitri El Murr, Quel est le bon nombre
d’amis ? Aristote et la poluphilia.

23 mars 2020 Jean-Marie Flamand, Eros en question : θεός,
δαίμων, πάθος. Μythe et philosophie dans le Traité 50 de
Plotin.

30 mars 2020, Alain Petit, L’Eros néoplatonicien dans la
pensée de Shaftesbury.

20 avril 2020, Philippe Hoffmann, L’Erôs chaldaïque et son
interprétation.

27 avril 2020, Laurent Lavaud, Beauté et charité selon saint
Augustin.

4 mai 2020, Christian Jambet, L’amour sur la voie du monde
intelligible selon les Platoniciens de Perse, Suhrawardi et Mullâ
Sadrâ.

11 mai 2020, René Lévy, De l’amour comme expérience
transcendantale (Aristote, Maimonide).

18 mai 2020, Isabelle Moulin, L’amour entre le maître et le disciple
chez Robert Grosseteste (c 1175-1253).

25 mai 2020, Bruno Pinchard, Amour et chaos : Dante et Ficin.

8 juin 2020, Frank La Brasca, Les déclinaisons de l’Amour
platonicien en milieu médicéen: Laurent le Magnifique, Politien,
Landino, Benivieni.

15 juin 2020, Gilles Hanus, Un amour sans affect : L’amour
intellectuel de Dieu chez Spinoza.

 

Le séminaire « Corpus numériques et scénarios de recherche » entend questionner l’adaptabilité des données de la recherche aux mutations de l’environnement numérique, en interrogeant la circulation des données entre interfaces et logiciels. Chacune des séances comprendra une présentation qui traitera de l’un des grands enjeux de la gestion de projet numérique. Celle-ci sera suivie d’un temps d’échanges entre intervenant, porteurs de projets, spécialistes des données numériques mais aussi chercheurs et doctorants désireux d’enrichir leur culture numérique.
Le séminaire est présenté dans le document PDF joint et sur le site du carnet de recherche EMAN (eman.hypotheses.org/2341)

—-

Programme du séminaire – Année 2019-2020

Jeudi 10 octobre 2019, 15h-17h – Charlotte Dessaint (Bibliothèque Lettres de l’Ens),
« Formats, standards, référentiels : choix de départ »

Jeudi 7 novembre 2019, 15h-17h – Emmanuelle Bernès (BnF),
« Standards et référentiels : quels scénarios pour la recherche ? »

Jeudi 5 décembre 2019, 15h-17h – Richard Walter (ITEM),
« Arbres, cartes, indexation, mots-clés : quels cheminements dans les corpus ? »

Jeudi 9 janvier 2020, 15h-17h – Bruno Baudoin (Laboratoire Camille Jullian, Aix-en-Provence),
« Des archives et des images en ligne : structuration des données et métadonnées »

Jeudi 27 février 2020, 15h-17h – Cécile Meynard (Université d’Angers, laboratoire CIRPaLL),
« Partage d’expérience de transcription de manuscrits en ligne : Stendhal et Benoîte Groult »

Jeudi 23 avril 2020, 15h-17h – Table ronde organisée par Anne Réach-Ngô,
« Exploiter et/ou publier les données des écrits littéraires de la Première Modernité : bases de données et bibliothèques numériques, quels enjeux pour l’investigation de corpus ? »

Jeudi 28 mai 2020, 15h-17h – Table ronde organisée par Luc Vigier,
« Spécificités des problématiques scientifiques et de la gestion de projet sur les corpus littéraires de l’Extrême Modernité »

—-

Le séminaire « Corpus numériques et scénarios de recherche » a lieu à l’ITEM, salle de conférence ou salle 159, CNRS, 59/61, rue Pouchet, 75017 Paris (www.pouchet.cnrs.fr/plan.htm).

Ce séminaire s’inscrit dans les travaux et réflexions de la communauté EMAN, plate-forme de publication des manuscrits. Pour des informations sur EMAN, voir le site de présentation : eman-archives.org.

Le séminaire (15h-17h) est précédé des rencontres de l’atelier d’édition numérique (9h30- 15h) de l’équipe «Joyeuses Inventions» qui travaille à la publication d’un ensemble de recueils collectifs de poésies du XVIe siècle, dans le cadre d’un projet plus vaste de réinvestigation des ouvrages recensés par Frédéric Lachèvre dans sa Bibliographie recueils collectifs de poésies du XVIe siècle.  Voir rouealivres.hypotheses.org/lachevre-numerique-xvi.

L’Église : un dictionnaire critique

2019-2020

 

Séminaire organisé par Dominique Iogna-Prat, Alain Rauwel, Frédéric Gabriel

dans le cadre de l’EHESS, de l’ENS de Lyon, du CNRS (CéSor et IHRIM) et de l’EPHE

Les séances se tiennent à l’EHESS, Campus Condorcet

(20 Avenue George Sand, 93210 Saint-Denis)

Métro ligne 12, station « Front populaire »

Au pays de la « séparation », une division outrancière des tâches entre l’État et l’Église a malheureusement relégué l’étude de cette dernière au rayon d’une histoire religieuse le plus souvent coupée des visées et des méthodes en sciences sociales. Pourtant, l’objet « Église » est au centre de toute réflexion sociologique depuis les pères fondateurs (spécialement Durkheim et Weber). Ce séminaire s’inscrit dans un cycle de plusieurs années et vient prolonger un programme dont les premiers résultats sont publiés en ligne sur http://cem.revues.org/12743

L’entreprise vise à proposer un « tournant critique » sur la base d’un instrument ad hoc à entrées multiples du type « dictionnaire ». Il ne s’agit pas d’abord d’élaborer un livre « de contenu », comme une histoire de l’Église découpée en articles. Le projet ne se veut pas descriptif mais bien critique, avec notamment deux objectifs : mettre en évidence et discuter les problématiques qui structurent l’institution ecclésiale et ses ramifications, et corrélativement proposer une cartographie des champs relatifs à ce domaine. Il ne s’agit pas de décrire les manifestations de l’Église mais de se concentrer sur sa pensée, sa théorisation au sein d’une histoire intellectuelle, anthropologique et doctrinale, qui relève autant des sciences des religions que des sciences sociales. Classiquement, quand il s’agit de définir l’Église, la tradition reconnaît d’emblée l’ambiguïté du terme, ses sens multiples : c’est cette ambiguïté et sa polyphonie que nous explorons de manière dialectique.

1) 26 septembre 2019, 15h-19h : Fraternité, par Chloé Maillet, Alain Rauwel, Alexandre de Vitry. Discutant : Philippe Portier (sous réserve)

2) 14 novembre 2019, 9h-18h (salle à préciser) : Charismes, par Jean-Philippe Heurtin, Isabelle Kalinowski, Alexis Fontbonne. Esprit, par Michel Stavrou, Patrick Henriet, Alexis Fontbonne. Discutant : Antoine Roullet

3) 12 décembre 2019, 15h-19h (salle à préciser) : Personne de l’Église, par Dominique Iogna-Prat. Discutants : Denis Borel, Laurent Tatarenko. Nature : par Alain Rauwel. Discutante : Céline Béraud (sous réserve)

4) 16 janvier 2020, 15h-19h (Campus Condorcet, centre de colloques, salle multifonction n° 10) : Christ, par Jean-Pascal Gay. Discutants : Jean-Noël Aletti, Frédéric Chavel (sous réserve), Michel-Yves Perrin

5) 6 février 2020, 15h-19h (Campus Condorcet, bâtiment Recherche Sud, salle R074) : Prière, par Marie-Hélène Blanchet, Patrick Henriet, Bruno Restif, Alain Rauwel. Discutants : Philippe Büttgen (sous réserve), Pierre Antoine Fabre, Philippe Hoffmann, Simon Icard, Antoine Roullet, Goran Sekulovski

6) 12 mars 2020, 15h-19h (Campus Condorcet, bâtiment Recherche Sud, salle R016) : Universalisme, par Catherine König-Pralong, Marie-Hélène Blanchet, Laura Pettinaroli. Discutant : Pierre Antoine Fabre

7) 14 mai 2020, 15h-19h (Campus Condorcet, bâtiment Recherche Nord, salle R033) : Réforme (Notion de), par Philippe Büttgen, Bénédicte Sère, Nicolas Perreaux, Camille Rouxpetel, Frédéric Chavel, Chrystel Bernat. Discutants : Juan Francisco Correa, Patrick Henriet, Charles de Miramon, Laurent Tatarenko 

8) 4 juin, 10h-13h (salle à préciser) : Savoirs, par Bénédicte Sère, Marc Vial 

9) 18 juin 2020, 15h-19h (Campus Condorcet, bâtiment Recherche Sud, salle R072) : Vérité, par Bénédicte Sère. Discutant : Philippe Büttgen.

Digital Humanities and Classical Studies: Prospects and Challenges

Max Planck Institute for the History of Science

Berlin, Germany

May 23-24, 2019

There is a rich history within Classics for the use of digital humanities (DH) and computational methods. There is also a healthy amount of skepticism by some in the field who maintain that there is a fundamental division between technology and tradition. It is necessary to address the nature of this conceptual boundary and its attendant concerns. Why have some in Classics resisted digital tools and methods? Can DH adversely impact how scholars are trained in critical skills like translation? We must also ask, what is the future of the field and how do we ensure its survival in an academic environment that sees the humanities often struggling to define their purpose? As we in Classical Studies continue the common practice of drawing a number of different kinds of sources around our particular research questions, how can we usefully incorporate digital tools into our practice? What are the potential benefits of DH in Classical Studies and what can advances in technology bring to our analyses of texts, corpora, and networks?

It is also crucial for scholars working at the intersection of classics and DH to go “beyond the database”—i.e., to get past the creation (and recreation) of endless database projects and actually investigate how the application of data collection/management can be used to advance scholarship and influence pedagogy. What can database or “distant reading” approaches tell us about our materials that traditional close reading cannot? How can databases be used to better collate and disseminate scholarly knowledge, or discern large-scale patterns in the historical record?

Participants in the workshop will discuss promising results to date and plans for the immediate future, as well as discuss prospects for collaboration or integration of efforts.

(Text by the organizers)

 

Organizer(s)

EDWARD SLINGERLAND (UNIVERSITY OF BRITISH COLUMBIA)

WILLIS MONROE (UNIVERSITY OF BRITISH COLUMBIA)

ROBYN FAITH WALSH (UNIVERSITY OF MIAMI)

SHIH-PEI CHEN

DAGMAR SCHÄFER

 

Address

Max-Planck-Institut für Wissenschaftsgeschichte, Boltzmannstraße 22, 14195 Berlin, Germany

Contact and Registration

Please register for this event at: HTTPS://GOO.GL/FORMS/WJOYV1TGHWILD0HD2.

L’héritage philosophique de l’Antiquité à l’époque tardo-antique et médiévale
Séminaire dirigé par Anca Vasiliu
Ousia : essence ou substance ?
Programme janvier-juin 2019

 

17 janvier, 14h30-18h30,Sorbonne Université, Maison de la recherche, salle D040 (rdc)

Franco Ferrari (Univ. de Salerno) : Le terme ousia représente-t-il chez Platon un pollachos legomenon ?

Elsa Grasso (Univ. de Nice) : L’ousia dans le Sophiste et le Théétète

 

7 février, 14h30-18h30,Sorbonne Université, Maison de la recherche, salle D040 (rdc)

Francesco Aronadio (Univ. Roma 2 Tor Vergata) : Neither substance nor essence: Plato’s ousia

Pauliina Remes (Univ. d’Uppsala) : Ousia thematic in Plotinus

 

21 mars, 14h30-18h30,Sorbonne Université, Maison de la recherche, salle D040 (rdc)

Adrien Lecerf (Centre Léon Robin, CNRS-Sorbonne Univ.) : Essence, puissance, activité dans l’Antiquité tardive

Izabela Jurasz (Centre Léon Robin, CNRS-Sorbonne Univ.) : Ituta – itya – itye : comment Bardesane et Éphrem décrivent l’ousia de Dieu

 

11 avril, 14h30-18h30,Sorbonne Université, Maison de la recherche, salle D040 (rdc)

Eyjolfur K. Emilsson (Univ. d’Oslo) : Being and thinking in Plotinus: which comes first or are they equal?

Sylvain Roux (Univ. de Poitiers) : L’ousia, le substrat et le problème de l’intellection selon Plotin

 

16 mai, 14h30-18h30,Sorbonne Université, Maison de la recherche, salle D040 (rdc)

Annick Jaulin (Univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne) : Ousia et sterêsis chez Aristote

Silvia Fazzo (Milan) : Retour sur ousia chez Aristote et Alexandre d’Aphrodise

 

13 juin, 14h-19h,Sorbonne Université, Maison de la recherche, salle D040 (rdc)

Francesco Fronterotta (Univ. de Rome La Sapienza) : Le modèle, la copie, le réceptacle : l’ousia et ses degrés dans le Timée de Platon

Cristina Viano (Centre Léon Robin, CNRS-Sorbonne Univ.) : Ousia et matière : l’énigme de la prôtê hulê

Enrico Berti (Univ. de Padoue) : Substance et essence, entre Aristote et Thomas d’Aquin

 

Le programme complet du séminaire est consultable sur le site: www.centreleonrobin.fr