Hans Jonas et la liberté

Dimensions théologiques, ontologiques, éthiques et politiques

Marie-Geneviève Pinsart, Paris: Vrin, 2002, 336 p.

Description

Peu de philosophes contemporains ont bénéficié comme Hans Jonas (1903-1993) à la fois d’une reconnaissance académique incontestable et d’une notoriété exceptionnelle auprès d’un large public. Aussi ne faut-il pas oublier que l’auteur du Principe responsabilité fut également un spécialiste de la religion gnostique ainsi que le maître d’œuvre d’une philosophie de la vie qui analyse la dynamique de l’organisme et de l’esprit au cours de l’évolution naturelle. Le présent ouvrage prend pour fil conducteur herméneutique la notion de liberté pour exposer le caractère profondément unitaire de cette pensée éclectique et originale. Une bibliographie – la plus complète à ce jour – de l’œuvre de Jonas et des ouvrages et articles qui lui sont consacrés permet d’approfondir et d’élargir les réflexions abordées au fil des quatre chapitres de ce livre.

(Texte de la maison d’édition)

Table de matières

Introduction

Liste des ouvrages traduits en français et cités dans le texte

Liste des sigles

Chapitre Premier : Fondements théologiques et métaphysiques de la liberté

I – Après Auschwitz : un essai de théologie rationelle

II – Le mythe jonassien

III – L’apport du gnosticisme

Les caractéristiques gnostiques

Le drame précosmique

L’histoire cosmique et la gnose salvatrice

La puissance cosmique et le salut transcendant

IV – La filiation à la cabale d’Isaac Louria

La cabale lourianique : contexte historique

Le Tsimtsoum

L’état de l’essence divine avant le Tsimtsoum

Les causes du Tsimtsoum

La décision et le renoncement divins

Le statut du mal

V – Le concept de Dieu

VI – La relation humaine à Dieu

La théurgie cabaliste

L’immortalité des actions humaines

La communication divine et la causalité physique

La preuve anthropologique de l’intervention de l’esprit divin dans le monde

Chapitre II : Liberté et Phénoménologie de la vie

I – La philosophie de la vie et l’anthropologie philosophique

L’articulation ontologique des concepts de vie et de mort

Le monisme vitaliste

Le dualisme

Le monisme matérialiste

Les acquis et les limites de la théorie de l’évolution darwinienne

II – Les choix méthodologiques et épistmémologiques

La multiplicité des sources épistémologiques

La circularité herméneutique

L’anthropomorphisme et l’interprétation existentielle des faits biologiques

III – La liberté : principe et concept

Le principe de liberté

Le concept de liberté

IV – La phénoménologie de la liberté

L’évolution : une échelle progressive de liberté

La déhiscence de l’Être, la ségrégation de la vie et les métamorphoses évolutives

Le principe de médiateté

La liberté et la dépendance

L’individualisation et l’identité

L’activité métabolique et perceptive

La causalité et la finalité

La finalité

Le panpsychisme

Une typologie de la finalité

La puissance de la subjectivité

Le concept cybernétique de fin

La causalité

Le statut de la perception

Le rôle du corps

L’émotion

Le temps : souvenir humain et mémoire animale

La représentation

Les deux modes d’appréhension de la forme

L’imagination : une médiateté essentiellement humaine

Les caractéristiques transanimales de l’image

La ressemblance intentionelle et l’incomplétude

La représentation de soi comme médiateté suprême

La conceptualisation

Le fondement organique

La théorie et la pratique

La vérité et la fausseté

La manifestation dialectique de la vérité

Le fondement de la vérité théorique

Chapitre III : Étique de la responsabilité et politique

I – Le fondement métaphysique de la responsabilité

La question du fondement

Une position à contre-courant

La fondation rationnelle et les insistances religieuses

La métaphysique formelle

Le countournement du paralogisme naturaliste

La théorie de la valeur

La capacité d’être responsable : une différence anthropologique

Les impératifs étiques

La métaphysique matérielle

II – La gestion de l’incertitude

La filiation du principe de précaution au Principe responsabilité

L’incertitude : un nouveau rapport à la science

La futurologie jonassiene

L’humanisation du savoir scientifique

L’heuristique de la peur

L’exemple de Thomas Hobbes

Définition et fonction

Une constellation sémantique : scénario du pire, risque zéro et préjudice grave

III – Le phénomène de la responsabilité

La responsabilité objective et subjective

L’archétype de la responsabilité : la relation parent-enfant

Le principe d’hétéronomie

De la non-réciprocité à la réciprocité possible

La temporalité

La globalité

La liberté comme critère typologique

IV – La responsabilité politique

La responsabilité à l’égard des générations futures

Critique de l’utopie marxiste

L’universalisation de la dynamique révolutionnaire

L’humanisation de la nature

L’utopie de l’être humain authentique

Le travail aliénant et le loisir libérateur

Chapitre IV : Questions bioéthiques

I – La transformation de l’action biomédicale

II – La liberté de la recherche

III – La norme naturelle

Le rôle du hasard

IV – La responsabilité médicale

La responsabilité professionnelle

La responsabilité humaine

V – La finalité de la médecine

La guérison

La contraception

L’avortement

Les procréations médicalement assistées

La thérapie génique

L’acharnement thérapeutique

Les organismes génétiquement modifiés

L’expérimentation sur l’être humain

La nécessité d’expérimenter

Les divers types d’expérimentation sur l’être humain

Le consentement

Le consentement authentique

Le consentement valable

VI – Les droits de la personne

La fondation éthique du droit

Les droits naturels

Le droit de vivre

Le droit de mourir

L’aide au suicide et le refus de traitement

L’euthanasie

Le droit à la vérité

Le droit à l’ignorance

Le droit à la descendance et le droit des générations futures

Conclusion

Bibliographie

Index Rerum

Index Nominum

Lien: http://www.vrin.fr/book.php?code=9782711615704

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *