Les Philosophes et les mystères

dans l’empire romain

Francesco Massa et Nicole Belayche (eds.), Presses Universitaires de Liège, Collection Religions, 2021, 252 p.

Description

Les pratiques et les discours philosophiques sous l’empire romain ont été largement inspirés par le langage des cultes à mystères. Depuis la période grecque classique, la pensée philosophique antique a assimilé et réélaboré la terminologie de ces cultes afin d’exprimer l’accès au savoir philosophique, le parcours de la connaissance et l’acquisition d’une « révélation » réservée aux seuls initiés. Au fil des siècles, le langage platonicien, pétri de références aux cultes à mystères, devient le socle commun de la plupart des lettrés, quelle que soit leur appartenance religieuse, païenne ou chrétienne. Dans une approche d’histoire des religions, la réflexion sur les catégories et leurs usages, tant dans les sources que dans l’historiographie, est inséparable de la construction de la discipline elle-même. Quel est dès lors l’impact de l’historiographie dans l’appréciation des rapports entre cultes à mystères et philosophie ? Ensuite, dans quelle mesure les discours et pratiques philosophiques ont-ils été nourris par le lexique mystérique et par les rituels de ces cultes ? Des textes réputés avoir partie liée avec les mystères, mais passablement négligés jusqu’ici, sont scrutés en détail – les fragments de Numénius, les Oracles Chaldaïques et plus généralement les expressions respectives des écoles philosophiques. Inversement, des pratiques rituelles mystériques sont susceptibles de révéler l’influence des réflexions philosophiques. Au fil des études, ce volume interroge la relation entre cultes à mystères et philosophies selon une double perspective, émique et étique, la seule qui puisse fournir des éclaircissements sur ce problème.

(Texte de la maison d’édition) 

Table de matières

Francesco MASSA et Nicole BELAYCHE Introduction. Les philosophes et les mystères dans l’empire romain : discours et pratiques  7

Pierre VESPERINI Philosophie et cultes à mystères : d’une historiographie l’autre  29

Fabienne JOURDAN Numénius et les traditions « orientales » : essai sur l’accord perçu entre elles et Platon (fr. 10 F = 1 dP)  59

Helmut SENG Σῖγ᾿ ἔχε, μύστα (OC 132). Zur Theurgie in den Chaldaeischen Orakeln  91

Pierre VESPERINI Philosophie et cultes à mystères : concurrences et confluences  127

Daniela BONANNO Némésis mystérique. L’arrière-plan philosophique de l’Hymne orphique 61 et sa réception 149

Dominique JAILLARD « Le philosophe ne doit pas être le prêtre d’une seule cité… Il doit être universellement le hiérophante du monde entier » (Marinus, Proclus ou sur le bonheur, 19)  171

Philippe HOFFMANN Le néoplatonisme tardif et les mystères. Quelques jalons  193

À propos des contributeurs  205

Bibliographie  209

Index des sources  241

Index général  247

Lien: http://www.presses.uliege.be/jcms/c_22883/religions-11

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *