• Identifiant
    • msA49mfM
  • Contenu de la note
  • Faut-il réserver aux dieux le monde intelligible et aux démons le monde sensible ? Ce problème a une grande importance pour Plotin. Il pose en effet le problème de la divinité de la bonté et de la beauté du monde sensible que contestaient les gnostiques, qui refusaient l’idée d’une présence divine dans le monde. Plotin leur avait lancé cette apostrophe (33 [II, 9], 16, 25) : « Si Dieu est absent du monde, il n’est pas non plus en vous », et il leur avait reproché de refuser aux astres une âme immortelle (33 [II, 9], 5, 9-10). La manière dont Plotin pose ici la question est très significative.

  • Remarques de l'éditeur
  • Luciana Santoprete
    • Contexte
    • Commentaire au Traité 50 (III, 5), 6, 14-17
    • Page
    • 207-208
  • Sources modernes
  • +
  • Sources anciennes
  • Mots-clefs français
  • + + + + + + +
  • Liens
  • Appartenances
  • Traité 50 (III, 5) Extrait § 6 (L 14-17) + Traité 33 (II, 9) Extrait § 16 (L 25-26) + Traité 33 (II, 9) Extrait § 5 (L 8-10)