• Identifiant
    • U1efslNu
  • Contenu de la note
  • Il s’agit du corps de l’univers; voir Platon, Timée, 34 b 2 : « parfait » ; « suffisant et autarcique » : 34 b 8-9. Ce passage du Timée, est souvent cité par Plotin. Il lui permet, en réaffirmant la perfection de l’univers, de se démarquer du mépris du monde sensible professé par les gnostiques (voir par exemple le Traité 47 [III, 2], 2, 20-22 où Plotin donne la parole au monde au moyen d’une prosopopée que débute par une allusion à ce passage du Timée). Voir aussi la note 14, p. 254-255, et la référence au Timée qui compare cet univers à un « dieu bienheureux » (34 b 8).

  • Remarques de l'éditeur
  • Luciana Santoprete
    • Contexte
    • Note 22 au Traité 6 (IV, 8), 2, 14-18
    • Page
    • 256
  • Sources modernes
  • +
  • Sources anciennes
  • + +
  • Mots-clefs français
  • + +
  • Liens
  • Appartenances
  • Traité 6 (IV, 8) Extrait § 2 (L 18) + Traité 47 (III, 2) Extrait § 2 (L 22)