• Identifiant
    • qB26thWX
  • Contenu de la note
  • Première suggestion : on peut multiplier les réalités en les divisant selon l’acte et selon la puissance. Plotin a déjà refusé d’admettre de l’être en puissance au sein des réalités intelligibles (25 [II, 5], 1, 7-10 ; 3, 4-8 ; 31-32). Le Traité 5 (V, 9) affirme que si l’on divise l’Intellect selon l’acte et la puissance, il faudra multiplier les Intellects, car, selon le principe aristotélicien de l’antériorité de l’acte, un Intellect qui passe de la puissance à l’acte présuppose l’existence d’un Intellect toujours en acte (5, 1-4). À ce sujet, voir R. Dufour, « Actuality and potentiality in Plotinus’ view of the intelligible universe », p. 204. Aucun document gnostique n’invoque, à notre connaissance, la distinction acte-puissance afin de multiplier le nombre des réalités. Soit Plotin s’invente des adversaires, soit il songe à certains médioplatoniciens, tel Alcinoos qui distingue au sein de l’intelligible un intellect en puissance et un intellect pensant toujours toutes choses en acte (Enseignement des doctrines de Platon 10, 2, 1-2 Whittaker).

  • Remarques de l'éditeur
  • Luciana Santoprete
    • Contexte
    • Note 15 au Traité 33 (II, 9), 1, 23-25
    • Page
    • 240
  • Sources modernes
  • +
  • Sources anciennes
  • + +
  • Mots-clefs français
  • +
  • Liens
  • Appartenances
  • Traité 33 (II, 9) Extrait § 1 (L 25)