• Identifiant
    • 55QLwBIA
  • Contenu de la note
  • Plotin s’attaque peut-être aux gnostiques, qui distinguent trois natures en l’homme : pneumatique, psychique et hylique (Irénée, Contre les hérésies I, 5, 1 ; 5-6 ; voir aussi Traité tripartite [NHC, I, 5], 118, 14 – 122, 12). Au lieu d’admettre trois natures, il faut n’en admettre qu’une, dit Plotin, mais en comprenant qu’elle possède plusieurs puissances. Les puissances de l’âme sont en effet multiples et comptent par exemple l’intellection, la sensation, le raisonnement, le désir, la prévoyance, l’impulsion et la représentation (2 [IV, 7], 8, 7-8 ; 27 [IV, 3], 23, 22 ; 51 [I, 8], 14, 34 ; voir aussi le Traité 9 (VI, 9), 1, 40-41 et la note 19 à ce passage, p. 100, dans cette collection). Cette multiplicité de puissances ne compromet pas l’unité de l’âme (8 [IV, 9], 3, 16-17).

  • Remarques de l'éditeur
  • Luciana Santoprete
    • Contexte
    • Note 33 au Traité 33 (II, 9), 2, 6-9
    • Page
    • 244-245
  • Sources modernes
  • +
  • Sources anciennes
  • + + + +
  • Mots-clefs français
  • + + +
  • Liens
  • Appartenances
  • Traité 33 (II, 9), 2, 9