• Identifiant
    • ARYYkgh0
  • Contenu de la note
  • Plotin insiste fréquemment sur l’absence de réflexion et de calcul dans la production et le gouvernement de l’âme du monde (6 [IV, 8], 8, 11-16 ; 27 [IV, 3], 10, 14-17 ; 28 [IV, 4], 10 ; 31 [V, 8], 8, 1-16 ; 12, 15-27 ; 38 [VI, 7], 1 et 47 [III, 2], 2, 12-15 ; 3, 3-6). Il désavoue ainsi le Timée, qui décrit le démiurge comme un dieu qui raisonne, calcule, réfléchit, prend en considération et prévoit (30 b-c, 33 b, 34 a, 39 e, 55 c, 73 a). Mais l’attaque vise aussi les gnostiques, car en 47 (III, 2), 3, 1-5, Plotin soutient que non seulement il ne faut pas parler en mal de l’univers sensible ni le déclarer laid, mais qu’il ne faut pas blâmer ce qui l’a produit, puisqu’il n’a pas été fabriqué suite à un raisonnement. Cette déclaration fait écho au titre du Traité 33 (II, 9) selon le classement systématique de Porphyre (voir supra note 1). En outre, les gnostiques soutiennent parfois que le démiurge et les archontes planifient ce qu’ils vont produire (Hypostase des archontes (NHC II, 4), 87, 23-25) ; l’éon Protophanes, qui est une subdivision de Barbèlo, agit lui aussi avec art et selon un savoir faire (Allogène [NHC XI, 3], 51, 20-24). Sur l’absence de réflexion en l’âme du monde et chez le démiurge, voir chap. 4, 15 ; 8, 20 et 11, 23.

  • Remarques de l'éditeur
  • Luciana Santoprete
    • Contexte
    • Note 40 au Traité 33 (II, 9), 2, 10-15
    • Page
    • 245
  • Sources modernes
  • +
  • Sources anciennes
  • + + + +
  • Mots-clefs français
  • + + + +
  • Liens
  • Appartenances
  • Traité 33 (II, 9), 2, 15 + Traité 33 (II, 9), 4, 15 + Traité 33 (II, 9), 8, 20 + Traité 33 (II, 9), 11, 23 + Traité 6 (IV, 8), 8, 16 + Traité 27 (IV, 3), 10, 17 + Traité 28 (IV, 4), 10 + Traité 31 (V, 8), 8, 16 + Traité 31 (V, 8), 12, 27 + Traité 38 (VI, 7), 1 + Traité 47 (III, 2), 2, 15 + Traité 47 (III, 2), 3, 6