• Identifiant
    • EAGrXmOL
  • Contenu de la note
  • 1, 23. L’univers grand et beau. Réminiscence possible du Timée 92 c : ὅδε ὁ κόσμος […] μέγιστος καὶ […] κάλλιστος. Sur le même thème, cf. V 8 [31] 8 et 9 : rien ne serait plus beau que ce monde visible, s’il n’y avait la beauté transcendante de son modèle (8, 20-22) ; pour que le monde vous apparaisse dans toute sa beauté, retranchez de son image la masse, les lieux, le phantasme de la matière (9, 7-14) ; notre monde est grand, avec toutes ses puissances, mais il serait d’une grandeur indicible si ne lui était unie une puissance corporelle faite de petitesse (9, 28-31). Et encore, en III 2 (47) 3, 20-41, la prosopopée du monde sensible qui célèbre sa propre beauté. Cette insistance de Plotin est évidemment antignostique.

  • Remarques de l'éditeur
  • Luciana Santoprete
    • Contexte
    • Commentaire au Traité 34, 1, 23
    • Page
    • 145
  • Sources modernes
  • +
  • Sources anciennes
  • + +
  • Mots-clefs français
  • + +
  • Liens
  • Appartenances
  • Traité 34 (VI, 6), 1, 23 + Traité 31 (V, 8), 8, 22 + Traité 31 (V, 8), 9, 14 + Traité 47 (III, 2), 3, 41