• Identifiant
    • oZNy0jf5
  • Contenu de la note
  • Si l’âme des vivants perpétuels est capable de les rendre immortels et bienheureux, c’est parce qu’elle contemple sans cesse les intelligibles qui sont en l’Âme supérieure, celle qui reste éternellement unie à l’Intelligence. Elle possède donc cette merveilleuse puissance vitale qui lui vient de l’Âme supérieure, puisqu’elle la suit immédiatement et puisqu’elle ne cesse jamais de contempler son principe antérieur. Or comme la puissance d’une âme est proportionnelle à la qualité de sa contemplation qui est son energeia propre, plus une âme se convertit à l’intelligible et au Bien, plus elle est puissante (33 [II, 9], 2, 16). En vertu de la contemplation infaillible de leur âme, les astres sont des dieux vivants immortels, des dieux exempts de tout mal. Mais dire que « les dieux possèdent le Bien sans aucun mal » c’est dire que le divin est moralement bon, non qu’il est vertueux puisque la vertu est le propre des natures inférieures (19 [I, 2], 3), qu’il est sans envie, bon et beau, et qu’il n’y a, dans la vie des dieux, rien de mal, que rien de mal non plus ne peut arriver de par leur influence (note 37 : On peut développer ceci en disant que rien de mal ne peut arriver par l’influence des astres puisqu’ils sont des dieux. Par là, Plotin prend position contre les idées qu’il expose longuement dans le Traité 52 [II, 3] contre l’astrologie. Et effet, tout en reconnaissant que les astres, en vertu de la sympathie universelle, annoncent  l’avenir et qu’ils peuvent, en vertu d’une sorte d’“irradiation”, agir sur le corps des hommes et sur leur âme irrationnelle, Plotin se refuse à admettre l’opinion très répandue qu’Aphrodite pousse les amoureux dans leurs démarches les plus perverses, et qu’Arès assure le succès des bandits [52 (II, 3), 1]. L’Alexandrin s’indigne aussi que les mazdéens puissent affirmer qu’il y a des esprits du mal s’opposant au dieu bon, et que leur influence soit aussi grande que celle de la divinité bonne).

  • Remarques de l'éditeur
  • Luciana Santoprete
    • Contexte
    • Commentaire du chapitre 3, 1-22
    • Page
    • 54
  • Sources modernes
  • +
  • Sources anciennes
  • Mots-clefs français
  • + + +
  • Liens
  • Appartenances
  • Traité 54 (I, 7) Extrait § 3 (L 12) + Traité 52 (II, 3) § 1 + Traité 19 (I, 2) § 3 + Traité 33 (II, 9) Extrait § 2 (L 16)