• Identifiant
    • whGDDNiG
  • Contenu de la note
  • Plotin contredit donc les gnostiques en affirmant que le dieu n’est pas présent au monde sensible en y envoyant seulement certaines puissances ici ou là. En fait, la puissance divine est présente tout entière dans l’univers, mais les choses sensibles ne peuvent en retenir qu’une partie, qui se manifeste alors sous les traits de puissances partielles et individuelles. C’est de nouveau le principe, central dans ce traité, selon lequel un corps ne participe de l’intelligible que dans la mesure où il en est capable.

  • Remarques de l'éditeur
  • Luciana Santoprete
    • Contexte
    • Note 30 au Traité 22 (VI, 4), 3, 8-11
    • Page
    • 76
  • Sources modernes
  • +
  • Sources anciennes
  • Mots-clefs français
  • + + + + + +
  • Liens
  • Appartenances
  • Traité 22 (VI, 4), 3, 8-11