Penser la tolérance durant l’Antiquité tardive

Peter Van Nuffelen, Paris: Cerf, 2018, 181 p.

Description

La tolérance est une vertu cardinale dans les sociétés occidentales, et son histoire est souvent écrite comme un progrès linéaire jusqu’à son éclosion complète à l’époque moderne. Dans une telle perspective, des périodes antérieures comme l’Antiquité tardive apparaissent fortement comme des temps d’intolérance et de violence religieuse. Mais fait-on droit à des sociétés du passé en les étudiant à partir d’une conception moderne de la tolérance ? Ce livre montre comment, à partir de la pensée classique, l’Antiquité tardive développa des conceptions originales de la tolérance et de ses limites, qui étaient enracinées dans les idées antiques sur l’homme, la raison et la société. Il cherche ainsi à interroger notre propre conception de la tolérance qui, au lieu d’être l’aboutissement parfait d’une longue histoire, est aussi une conception spécifique et historique – avec ses propres limites.

(Texte de la maison d’édition)

Table des matières

Préface

Introduction : Modernité, tolérance et Antiquité

Chapitre 1 : La conception tardo-antique de la tolérance

Chapitre 2 : La persuasion à l’épreuve

Chapitre 3 : La contrainte ou la transformation des habitudes

Chapitre 4 : Violence religieuse

Epilogue

Bibliographie

Lien: https://www.cambridge.org/core/journals/journal-of-ecclesiastical-history/article/abs/penser-la-tolerance-durant-lantiquite-tardive-by-peter-van-nuffelen-les-conferences-de-lecole-pratique-des-hautes-etudes-10-pp-189-paris-les-editions-du-cerf-2018-16-paper-978-2-204-12648/3D7C7FC7775ADB63247D87AD98F0289A

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *